Thanh Hoa
Promouvoir la préservation et la valorisation de la citadelle de la dynastie des Hô

Le Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô doivent continuer la documentation du processus de recherche et de fouille et la construction des cartes numériques.

>> Des vestiges antiques découverts dans la citadelle des Hô

>> Citadelle de la dynastie des Hô, patrimoine mondial de l’UNESCO

Le représentant en chef de l'UNESCO au Vietnam, Christian Manhart (3e, droite), en visite de travail à la citadelle de la dynastie des Hô, à Thanh Hoa.
Photo : VNA/CVN

Le Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô doivent continuer la documentation du processus de recherche et de fouille et la construction des cartes numériques par des technologies non invasives pour rendre plus efficaces des travaux d'excavation.

C’est ce qu’a recommandé Christian Manhart, représentant en chef de l'UNESCO au Vietnam, lors d’une séance de travail lundi 9 janvier dans la province de Thanh Hoa (Centre) avec le Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô.

Le Pr. associé - Dr. Tông Trung Tin, président de l'Association d'archéologie du Vietnam, a rapporté les résultats des fouilles à la citadelle de la dynastie des Hô depuis 2020, dont la fouille de six fosses sur une superficie totale de 25.000 m², découvrant quatre groupes de vestiges datant des dynasties des Trân et des Hô, trois groupes architecturaux datant de la dynastie des Lê.

Les fouilles avec de nombreuses nouvelles découvertes ont contribué à la recherche sur la structure et l'architecture de la citadelle de la dynastie des Hô à travers de différentes périodes historiques. Elles ont montré également des efforts des autorités provinciales dans la mise en œuvre des recommandations du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) en matière de conservation et de promotion des valeurs de ce patrimoine, conformément à la Convention de l'UNESCO de 1972, a déclaré Tông Trung Tin.

Lundi 9 janvier, le directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, Pham Hông Nguyên, a reçu le représentant en chef de l'UNESCO au Vietnam, Christian Manhart. Il a proposé au Bureau de représentation de l’UNESCO au Vietnam de donner au plus tôt des recommandations au Comité populaire provincial à l'égard de la 2e phase du travail archéologue à la la citadelle de la dynastie des Hô.

Outre la citadelle de la dynastie des Hô dans le district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa, possède également la grotte de Con Moong (dans le district de Thach Thanh) dont le dossier de candidature à soumettre à l’UNESCO est préparé. Thanh Hoa souhait recevoir des conseils et le soutien du Bureau de représentation de l’UNESCO à Hanoï dans la préparation de ce dossier, a-t-il noté.

La citadelle des Hô, également nommée citadelle Tây Dô ou An Tôn, fut construite par Hô Quy Ly en 1397. Elle était à l'époque un centre politique, économique, culturel et social du pays. Elle s'étend sur environ un kilomètre carré sur les communes de Vinh Long et Vinh Tiên du district de Vinh Lôc. Selon les experts, il s'agit de la plus grande et de la plus originale citadelle d'Asie du Sud-Est.

Elle est constituée de blocs de pierre de 2,2 m x 1,2 m x 1,5 m, de 10 tonnes chacun, qui, selon les chercheurs, sont assemblés entre eux avec un liant végétal à base de bagasse de canne à sucre.

La citadelle possède quatre portes aux quatre points cardinaux, recouvertes d'une toiture en blocs de pierre représentant une carambole. La géomancie et l'utilisation des grands principes physiques pour sa construction lui ont permis de traverser les siècles.

VNA/CVN

back to top