20/05/2022 18:25
Si les États-Unis agissent "logiquement", un accord dans les négociations de Vienne sur la relance de l'accord nucléaire de 2015 sera à portée de main, a estimé, jeudi 19 mai, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

>>Nucléaire iranien : le coordinateur de l'UE attendu à Téhéran
>>L'Iran s'engage à poursuivre la voie diplomatique jusqu'à la conclusion d'un accord final
 

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (gauche) et son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian, le 6 octobre 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le ministre iranien a tenu les propos lors d'une conversation téléphonique avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, appelant les autres participants aux pourparlers dans la capitale autrichienne à soumettre leurs initiatives à cette fin, selon le site de son ministère.

M. Amir-Abdollahian a assuré que Téhéran souhaitait parvenir à un accord qui soit "bon", "fort" et "durable" tout en respectant les lignes rouges de la République islamique. Il a également félicité la Russie pour son soutien à la conclusion d'un accord acceptable pour Téhéran.

Qualifiant les liens avec l'Iran d'importants, M. Lavrov a souligné pour sa part que Moscou poursuivrait son soutien et ses efforts pour s'assurer qu'un accord équitable, qui préserve les demandes de l'Iran, soit conclu à Vienne.

En 2015, l'Iran a signé l'accord nucléaire, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (PAGC), avec les puissances mondiales, dont les États-Unis.

Toutefois, en mai 2018, le président américain de l'époque, Donald Trump, a dénoncé cet accord et réimposé des sanctions envers l'Iran, poussant ce dernier à ne plus respecter certains de ses engagements.

Depuis avril 2021, l'Iran et les parties restantes du PAGC ont eu plusieurs séries d'entretiens à Vienne pour relancer cet accord.

APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Les touristes vietnamiens sont les plus optimistes d’Asie-Pacifique Commandé par Booking.com, l’indice de confiance des voyageurs, publié mercredi 22 juin, montre que le Vietnam est devenu le 2e pays le plus confiant dans la région Asie-Pacifique, avec 85% des touristes locaux déclarant avoir l’intention de voyager dans les 12 prochains mois.