17/05/2022 14:43
Tour d'horizon des femmes qui sont actuellement Premières ministres ou cheffes d'État (hors monarques) dans l'UE, après la nomination d'Elisabeth Borne au poste de Première ministre française.
>>Ces femmes scientifiques "oubliées" par l'histoire
>>Elisabeth Borne fait son entrée à Matignon

Katerina Sakellaropoulou, élue première présidente de la Grèce en janvier 2020. Photo : AFP/VNA/CVN

À noter par ailleurs que l'Allemande Ursula von der Leyen est devenue en décembre 2019 la première femme présidente de la Commission européenne.

Grèce

La magistrate Ekaterini Sakellaropoulou, élue en janvier 2020 présidente, est la première femme à ce poste essentiellement honorifique. Elle avait déjà ouvert une brèche en devenant la première femme à la tête de la plus haute cour du pays en octobre 2018, dans une société très patriarcale.

Suède

La sociale-démocrate Magdalena Andersson est devenue la première femme Première ministre en novembre 2021, dans des conditions rocambolesques. Sept heures après avoir été élue, elle a été contrainte de démissionner, sans être officiellement entrée en fonction, après une défaite sur son budget et le départ des écologistes du gouvernement. Quatre jours plus tard, elle a de nouveau été élue Première ministre par le Parlement.

Danemark

Après avoir remporté les législatives, la cheffe de file des sociaux-démocrates Mette Frederiksen a formé son gouvernement en juin 2019, devenant à 41 ans la plus jeune Première ministre de l'histoire du pays.

Estonie

Kaja Kallas est devenue en janvier 2021 la première femme cheffe du gouvernement en Estonie. Son père Siim Kallas l'a précédée au poste de Premier ministre (2002-2004).

Finlande

La Première ministre finlandaise Sanna Marin lors d'un sommet européen, le 12 décembre 2019 à Bruxelles. Photo : AFP/VNA/CVN

La sociale-démocrate Sanna Marin est devenue le 10 décembre 2019, à 34 ans, la plus jeune cheffe de gouvernement alors en exercice de la planète.

Slovaquie

L'avocate libérale et militante anticorruption Zuzana Caputova, investie le 15 juin 2019, est la première femme à conquérir la présidence slovaque. Bien que novice en politique, elle avait largement battu, en mars, le candidat du parti au pouvoir.

Lituanie

L'indépendante Ingrida Simonyte est devenue Première ministre en décembre 2020, désignée par le parti conservateur après les législatives.

Hongrie

Katalin Novak est devenue en mars la première femme élue à la présidence, un poste essentiellement protocolaire en Hongrie.

Ailleurs en Europe

En dehors de l'UE, des femmes occupent des hautes fonctions en Islande (Katrin Jakobsdottir, Première ministre), en Georgie (Salomé Zourabichvili, présidente), en Serbie (Ana Brnabic, présidente du gouvernement), au Kosovo (Vjosa Osmani, présidente), Moldavie (Maia Sandu, Présidente, et Natalia Gavrilita, Première ministre), Ecosse (Nicola Sturgeon, Première ministre).
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.