24/03/2022 08:41
Le Vietnam est un nouvel eldorado pour de nombreuses sociétés étrangères, dont francophones. Rencontre avec Bérengère Ménart, la directrice de l’entreprise qui porte son nom et qui apporte un savoir-faire crucial dans le domaine du traitement des déchets.
>>Un nouvel élan pour la francophonie économique
>>FPT software, première visite de la MECA
>>Les Vergers du Mékong, la société qui montre la voie du développement durable

Siège de Ménart en Belgique.
Photo : Ménart/CVN

Depuis 1961, l’entreprise belge Ménart est spécialisée dans la conception et la construction de matériel de compostage et de traitement des déchets pour la préservation de l’environnement. Elle confirme sa bonne performance à la fois sur les marchés nationaux et internationaux, en travaillant dans une soixantaine de pays sur quatre continents : Asie, Afrique, Amérique et Europe. Elle poursuit son expansion grâce à un vaste réseau mondial de distributeurs et de clients.

Six projets de traitement des ordures ménagères

Et pourquoi le Vietnam ? Tout commence dans les années 1990. "Lors de nos différentes prospections, nous avons découvert des marchés potentiels qui ont naturellement orienté notre développement commercial vers le Vietnam", a partagé Bérengère Ménart, directrice générale de l’entreprise, avec Le Courrier du Vietnam.

"La quantité de déchets augmentant avec l’accroissement de la population, le Vietnam a dû adapter sa politique de traitement. Le pays s’est ouvert à des technologies permettant la valorisation des résidus organiques et nous étions présents afin de répondre à cette demande", a-t-elle expliqué.

Au Vietnam, Ménart accompagne les provinces de Hà Nam, Thái Nguyên (Nord), Hà Tinh (Centre), Kon Tum (hauts plateaux du Centre), Dông Nai et Sóc Trang (Sud) dans le traitement des ordures ménagères. Elle soutient également les entreprises vietnamiennes dans la transformation des déchets en compost, contribuant à réduire la pollution.

Atelier de production de différents types de machines de Ménart.
Photo : Ménart/CVN

"Nous misons sur le recyclage et la valorisation des résidus organiques par la technique du tri-compostage, parfaitement adaptable aux conditions du Vietnam", a dévoilé Bérengère Ménart.

Pour elle, le plus important dans les résultats obtenus par son entreprise est de gagner la confiance de la clientèle, voire sa préférence. C’est pourquoi, Ménart accompagne les provinces et entrepreneurs vietnamiens depuis le début de leurs projets jusqu’à la formation du personnel sur le site. "La combinaison de nos installations robustes et de notre savoir-faire adapté à chaque site permet à nos clients d’atteindre rapidement leurs objectifs", a-t-elle insisté.

En 2021, Ménart a achevé son 6e projet de traitement des ordures ménagères par la technologie du tri-compostage au Vietnam. L’entreprise réalise un projet de plus grande ampleur tous les deux ans. "Notre objectif est de maintenir cette progression mais aussi de proposer des unités spécifiques de plus petite taille afin de répondre au besoin de valorisation des déchets issus de l’élevage et de la culture", a informé Bérengère Ménart.

Un pays soucieux de l’environnement

La réduction de la quantité de déchets en décharge est un "objectif à maintenir à tout prix" qui s’accompagne de la nécessité de récupérer les matériaux à recycler au préalable. "Nos technologies offrent des solutions pour y parvenir", a affirmé Bérengère Ménart.

Son entreprise souhaite proposer aussi des solutions dans le domaine agricole. "L’abus d’engrais chimiques doit laisser place à l’utilisation adaptée des engrais naturels. Nous souhaitons aider les entrepreneurs à valoriser les résidus organiques dans les cultures (canne à sucre par exemple) et les élevages grâce à un matériel adéquat", a souligné Bérengère Ménart.

Selon elle, depuis la fin des années 1990, une dynamique d’investissement est mise en place au Vietnam, traduite dans le secteur de l’environnement par des capitaux importants placés dans le recyclage des déchets. "Le pays a réussi à sensibiliser sa population travailleuse et courageuse aux challenges environnementaux". Ce climat fertile lui permet la modernisation des infrastructures et le place parmi les pays asiatiques les plus soucieux de l’environnement.

De nombreuses entreprises francophones prestigieuses ont choisi le Vietnam pour faire leurs affaires comme Archetype, Alstom, Amaris, Carrefour (Big C), Danone, Decathlon, Gameloft, Gras Savoye, Mazars, Pierre Cardin, Sanofi, Total, pour ne citer qu’elles. Ce n’est qu’une partie de la très longue liste des sociétés francophones présentes dans le pays. Et cette liste s’allonge de plus en plus.

En plus de ces marques de renommée mondiale, il existe également au Vietnam de nombreuses entreprises locales fondées par des francophones qui ont connu un grand succès telles que Les Vergers du Mékong, Chocolat Marou, Annam Group, Fanny Ice Cream, Asian Cellars. Autant de belles histoires économiques et humaines sur le marché vietnamien.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Le Laos, l’une des destinations préférées des touristes vietnamiens Selon un rapport du ministère laotien de l’Information, de la Culture et du Tourisme, le nombre de visiteurs internationaux dans ce pays augmente à nouveau, après l'ouverture complète des frontières au Laos début mai.