08/03/2022 06:50
Ces dernières années, le Vietnam a promulgué de nombreuses politiques visant à protéger les femmes et leur permettre de s’affirmer davantage, de s’engager efficacement avec le gouvernement et la société, afin de contribuer autant que les hommes au développement national.

>>Thai Huong parmi les 50 femmes asiatiques les plus influentes au monde
>>Journal intime au temps du coronavirus
>>Toujours aux côtés des femmes enceintes atteintes du COVID-19 

Le taux de femmes députées à l’Assemblée nationale de la XVe législature dépasse les 30%. Photo : VNA/CVN

Le récent recensement de la population et du logement de l’Office général des statistiques montre que les femmes représentent 47,3% de la main-d’œuvre, plus de 285.600 entreprises (24%) sont dirigées par des femmes. Le taux d’alphabétisation des femmes âgées de 15 à 60 ans atteint 97,33%.

Égalité des sexes

Grâce aux efforts déployés ces dernières années, le Vietnam a enregistré de nombreuses réalisations en matière d’égalité des sexes, devenant même l’un des dix pays les plus performants en termes de promotion de l’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes et des filles (Objectif de développement durable - ODD 5).

Selon la présidente de l’Union des femmes vietnamiennes, Hà Thi Nga, les réalisations du pays dans la progression vers l’égalité des sexes sont hautement appréciées. Le Vietnam dispose en effet du plus haut taux en Asie du Sud-Est de femmes participant aux travaux socio-économiques, politiques, en particulier à la gestion publique.

La vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Nguyên Thi Hà, a fait savoir que le taux de femmes députées à l’Assemblée nationale de la XVlégislature dépassait les 30% et que les femmes représentaient près de 30% des membres des Conseils populaires à tous les niveaux pour le mandat 2021-2026.

Entre 1985 et 2020, le Vietnam comptait à son actif 20 collectifs et 49 femmes scientifiques distingués dans divers domaines qui se sont vu attribuer le prix Kovalevskaïa(*).

"L’Organisation des Nations unies et la communauté internationale saluent les efforts vietnamiens dans l’avancement des femmes", a reconnu Hà Thi Nga.

Le gouvernement a promulgué la Stratégie nationale sur l’égalité des sexes pour la période 2021-2030. C’est la première fois, dans un programme cible national, qu’apparaît un projet spécifique en la matière, rendant ainsi justice aux efforts et contributions des femmes au développement socio-économique du pays.

Dans la Stratégie nationale 2021-2030, le Vietnam s’attend à ce que des femmes occupent des postes de direction clés dans 60% des organes de gestion étatique et des administrations locales à tous les niveaux d’ici 2025 et 75% à l’horizon 2030. En outre, le nombre d’employées rémunérées au Vietnam passera à 50% d’ici 2025 et à environ 60% en 2030.

Le pays vise également à réduire le temps moyen que les femmes consacrent aux tâches ménagères non rémunérées à 1,7 fois d’ici 2025 et 1,4 fois à l’horizon 2030 par rapport à celui des hommes.

D’ici 2025, 80% des femmes victimes de violence domestique et sexiste auront accès à au moins un des services de soutien de base, et ce chiffre devrait atteindre 90% en 2030.

Dans le contexte de graves impacts de l’épidémie de COVID-19, le gouvernement a mis en œuvre de nombreuses politiques et solutions pour soutenir les personnes et les entreprises, en intégrant les questions liées à l’égalité des genres pour garantir les droits et les besoins de chacun.

Stimuler l’économie

S’exprimant lors du 3e Forum des femmes Asie - Europe, organisé en ligne du 13 au 15 octobre 2021, la vice-présidente de la République, Vo Thi Ánh Xuân, a partagé les expériences du Vietnam dans la défense de l’égalité homme-femme. Elle a également présenté quatre propositions visant à stimuler la participation des femmes dans la société.

La dirigeante vietnamienne a appelé les États à agir ensemble pour atténuer les conséquences de la crise sanitaire du COVID-19, du changement climatique, des conflits et de la violence vis-à-vis des femmes. 

Les femmes participent activement à différents secteurs. Photo : VNA/CVN

D’après elle, il est essentiel de légiférer sur la protection de femmes, de leur attribuer plus de pouvoir pour qu’elles s’engagent plus activement dans le développement socio-économique. "Je crois que grâce à leur solidarité et leur détermination, les femmes contribueront notablement pour une planète verte, pour un monde de paix et de prospérité, sans violence, ni pauvreté", a-t-elle déclaré.

En matière d’économie, depuis le lancement de la politique de Dôi Moi (Renouveau) en 1986, les femmes d’affaires vietnamiennes sont devenues une force importante du développement économique du pays. Avec environ un quart des entreprises au Vietnam dirigées par des femmes, le pays en dispose du pourcentage le plus élevé dans la région et cette tendance ne cesse d’augmenter.

Pendant de nombreuses années, le Vietnam a également été l’un des 20 marchés à la croissance la plus rapide pour les femmes entrepreneurs et le réseau le plus efficace d’entreprises féminines de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Le pays compte plusieurs femmes chefs d’entreprise célèbres, qui apportent non seulement des contributions importantes au développement national mais promeuvent également l’image du pays à l’international.

On peut citer notamment Thái Huong, fondatrice et présidente du conseil d’administration du groupe TH, qui a révolutionné le secteur agricole vietnamien en apportant du lait frais à toute la population ; Mai Kiêu Liên, directrice générale de la Société anonyme de produits laitiers du Vietnam (Vinamilk) ; Nguyên Thi Phuong Thao, Pdg de la Compagnie aérienne Vietjet Air, la première femme milliardaire en Asie du Sud-Est à recevoir la Légion d’honneur, la plus haute distinction nationale française ; ou encore Nguyên Bach Diêp, présidente du conseil d’administration de la Société par actions de bijoux de Phú Nhuân (PNJ) ; pour ne citer qu’elles.

L’Union des femmes vietnamiennes prête attention à l’élaboration d’un plan d’action avec des mesures précises pour soutenir les activités qui autonomisent les femmes, notamment dans le domaine économique, promouvoir l’esprit d’entreprenariat et d’entreprise des femmes à l’ère numérique, connecter les solutions pour améliorer la qualité des ressources humaines féminines.

Diêu Thúy - VNA/CVN

(*) Fondé en 1985, le prix Kovalevskaïa, du nom de la mathématicienne russe Sofia Kovalevskaïa (1850-1891), est remis chaque année à des femmes scientifiques dont les réalisations dans la recherche fondamentale ou appliquée sont remarquables. Représenté par le Fonds Kovalevskaïa, il est décerné au Vietnam, au Pérou, au Mexique, à Cuba, en Afrique du Sud. Le comité vietnamien a été créé en 1985.
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.