Typhon Noru
L'UNICEF est prêt à soutenir le gouvernement vietnamien

Selon les estimations, plus de 1,6 million d'enfants seront affectés par le typhon Noru. Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) est prêt à aider le Vietnam pour faire face à ce typhon.

>> Réception de matériel de vaccination soutenu par l’Australie et l’UNICEF

>> Le Japon et l'UNICEF aident le Vietnam à protéger les enfants contre le changement climatique

>> La réouverture des écoles profite aux enfants au Vietnam, selon l'UNICEF

Des enfants dans la province de Quang Nam aident leur famille à préparer leur maison avant l'arrivée du typhon Noru. 
Photo : Pham Ha Duy Linh/UNCEF/CVN 

Le typhon Noru sévit dans les provinces du Centre du Vietnam depuis hier 27 septembre. L’UNICEF a préparé des fournitures humanitaires à distribuer dans les régions touchées par la catastrophe.

Selon le Centre national de prévisions hydrométéorologiques, Noru devrait causer des dégâts importants et des interruptions des services de bases. Cinq localités, Quang Tri, Thua Thiên-Huê, Dà Nang, Quang Nam et Quang Ngai seraient les plus touchées.

Près de 5,6 millions de personnes seront touchées par Noru avec des vents extrêmement forts et des pluies torrentielles. Parmi eux, un tiers sont des enfants.

L’UNICEF, avec ses partenaires, a suivi et suit de près les évolutions de ce typhon. Cette organisation a exprimé sa profonde préoccupation pour les familles et les enfants qui vivent dans les régions à risque. 

L’UNICEF salue les mesures de prévention appliquées par le gouvernement vietnamien pour minimiser les dégâts causés par Noru.

L’UNICEF est prêt à "soutenir" le Vietnam dans le déploiement des assistances vitales pour les habitants dans le besoin, a souligné Lesley Miller, représentante ajointe de l’UNICEF au Vietnam. 

Les enfants sont gravement touchés par les catastrophes naturelles en raison, d’une part, de leurs vulnérabilités physique et psychologique et d’autre part, de l’interruption des services nécessaires à leur développement.

Face aux vents torrentiels, aux inondations, aux glissements de terrain et aux déplacements de population, les enfants devront faire face aux risques de maladie, de malnutrition, d’accès limités aux services de santé et d’éducation ainsi que d’abus, d’exploitation et de négligence.

Vân Anh/CVN

back to top