Il faut bientôt doter les jeunes de soft skills et de la transformation digitale

Développer des compétences non techniques dès le plus jeune âge telles que la résolution de problèmes, la pensée critique, le travail d'équipe, la communication... aidera les jeunes à devenir des travailleurs flexibles.

>> L’économie numérique créera de plus en plus de richesses

>> La digitalisation aide à connecter l’assurance et les bases de données démographiques

>> La transformation numérique s’accélère

Transformation numérique, une des priorités du Vietnam. 
Photo : VNA/CVN

Dans le contexte d'un monde en évolution rapide, en particulier dans le domaine technologique, la jeune main-d'œuvre vietnamienne doit être rapidement dotée de compétences générales, de compétences de transformation et de compétences numériques pour pouvoir s'adapter aux exigences de la révolution 4.0.

C'est une information donnée lors du dialogue "Participation des entreprises au développement des compétences professionnelles des jeunes travailleurs" organisé par la la Chambre de commerce et d'industrie (VCCI) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) qui s'est tenu mardi 27 septembre à Hanoï.

Compétences professionnelles

L'étude "Évaluation des lacunes en matière de compétences professionnelles et des bonnes pratiques commerciales pour améliorer les compétences des jeunes défavorisés et vulnérables" menée par la VCCI et l'UNICEF en 2020 a montré qu'à l'échelle mondiale, les compétences non techniques deviennent de plus en plus précieuses et nécessaires que les compétences techniques en raison de l'influence des numérisation et automatisation.

Cependant, de nombreux jeunes au Vietnam manquent de compétences numériques et transformationnelles, et cette situation est particulièrement aiguë pour les adolescents âgés de 15 à 18 ans.

Selon les experts, dans une économie mondiale de plus en plus axée sur une productivité élevée et une main-d'œuvre qualifiée, le recours aux industries à forte intensité de main-d'œuvre ne constituera plus un avantage comparatif. Donner aux enfants et aux adolescents les bonnes compétences au Vietnam aujourd'hui sera donc un moteur clé de la croissance économique du pays dans un avenir proche.

Lesley Miller, représentante de l'UNICEF au Viet Nam, a souligné : "Le développement de compétences non techniques dès le plus jeune âge, telles que la résolution de problèmes, la pensée critique, le travail d'équipe et la communication, aidera les jeunes à devenir des personnes adaptatives et flexibles, et constitue un complément important à des compétences spécifiques, compétences professionnelles".

Soulignant également l'importance des compétences, Trân Thi Lan Anh, secrétaire générale de la VCCI a déclaré : "Afin d'augmenter la productivité du travail dans la période à venir, elle doit reposer principalement sur des facteurs d'innovation, application des nouvelles avancées scientifiques et technologiques. Si vous voulez innover et être créatif, vous devez faire attention au développement des ressources humaines en général, en particulier au développement des compétences professionnelles des travailleurs, en particulier des jeunes travailleurs".

Les délégués ont participé au dialogue "La participation des entreprises au développement des compétences professionnelles des jeunes travailleurs". 
Photo : Vietnam+/CVN

Selon Mme Lesley Miller, l'UNICEF a conçu et testé des approches innovantes en matière d'apprentissage des compétences, de développement de carrière, d'opportunités de carrière et de bon emploi, sur la base des meilleures pratiques internationales de bonne économie. Ces contenus peuvent tous être mis à l'échelle à plus grande échelle, ce qui contribue à mieux préparer les quelque 1,6 million de jeunes Vietnamiens qui entrent chaque année sur le marché du travail, dont la plupart sont de jeunes adultes qui n'ont pas ou manquent actuellement de compétences professionnelles.

Le rôle important des entreprises

Selon les experts de l'UNICEF, le secteur des entreprises joue un rôle indispensable dans la réalisation des droits et la garantie du bien-être des enfants et des jeunes. Les entreprises et le monde des affaires jouent un rôle important dans le développement et l'amélioration des compétences d'employabilité des jeunes.

L'expérience et les recherches de l'UNICEF montrent que le secteur privé a une voix, des capacités, des ressources et des innovations pour travailler avec les gouvernements, les communautés et les jeunes afin d'influencer les politiques et de créer des programmes percutants, évolutifs et durables ; répondre aux besoins actuels et futurs du marché du travail.

Émission du programme national d'évaluation

des compétences professionnelles

"Nous savons également qu'avec le soutien approprié des entreprises, les jeunes peuvent contribuer avec une créativité incroyable, une énergie fraîche et des solutions innovantes pour résoudre les défis les plus importants au monde", a déclaré Lesley Miller.

Trân Thi Lan Anh a déclaré qu'en tant qu'organisation nationale représentant la communauté des affaires et les entrepreneurs au Vietnam, la VCCI s'est engagée à continuer d'accompagner l'UNICEF dans la construction et la mise en œuvre de nombreuses activités pratiques pour aider les entreprises à améliorer les compétences professionnelles des jeunes.

"Nous appelons à la participation et à la coopération de toutes les parties avec les entreprises pour construire des programmes de développement de compétences professionnelles réellement adaptées aux jeunes à l'avenir", a déclaré Trân Thi Lan Anh.

Hông Kiêu/CVN

back to top