01/03/2021 12:25
L'Agence des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé dimanche 28 février à ce que tous les enfants syriens et étrangers détenus dans des camps de déplacés ou des prisons dans le Nord-Est de la Syrie soient autorisés à rentrer chez eux.
>>Le Conseil de sécurité de l’ONU discute de la situation en Syrie et en Somalie
>>L'UNICEF rappelle leurs obligations de protéger les enfants à Syrie
>>Près des puits d'or noir, des Syriens miséreux fouillent les détritus

Tenu par les forces kurdes, le camp d'Al-Hol accueille près de 62.000 personnes, dont une très grande majorité de femmes et d'enfants.
Photo :  AFP/VNA/CVN

L'appel de l'UNICEF a été lancé au lendemain d'un incendie provoqué par un poêle au cours duquel quatre Syriens, trois enfants et une femme, ont péri dans le camp d'Al-Hol dans le Nord-Est du pays en guerre, selon un responsable local. Tenu par les forces kurdes, le plus grand camp de Syrie - devenu une véritable cité de tentes - accueille près de 62.000 personnes, dont une très grande majorité de femmes et d'enfants selon l'ONU. Il abrite principalement des Syriens et des Irakiens, mais également des milliers d'étrangères, originaires notamment d'Europe ou d'Asie, et leurs enfants.

"Dans le Nord-Est de la Syrie, il y a plus de 22.000 enfants étrangers d'au moins 60 nationalités qui croupissent dans les camps et les prisons, en plus de plusieurs milliers d'enfants syriens", a déploré le directeur régional de l'UNICEF, Ted Chaiban, sans fournir de chiffre précis sur les enfants détenus en prison. "Les autorités locales du Nord-Est de la Syrie et les États membres de l'ONU devraient faire tout leur possible pour ramener chez eux les enfants actuellement" dans cette région, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ils devraient le faire "en intégrant les enfants syriens dans leurs communautés locales et en rapatriant les enfants étrangers". Plusieurs ONG ont tiré la sonnette d'alarme sur les conditions de vie et le manque de soins médicaux dans le camp d'Al-Hol.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.