L'inflation malaisienne pourrait atteindre les deux chiffres

Le ministre malaisien des Finances, Zafrul Aziz, a déclaré que l'inflation malaisienne pourrait atteindre environ 11 % si le gouvernement ne met pas en place des subventions pour des articles essentiels comme le carburant.

>>Le ministre malaisien des Finances met en garde contre les risques

>>Malaisie : décaissement plus de 4 milliards d'USD pour un programme de soutien salarial

>>La dette publique de la Malaisie équivaut à près de 64% du PIB

Le pont Saloma Link à Kuala Lumpur.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le ministre Zafrul Aziz a déclaré à la presse que l'inflation en Malaisie devrait être de 2,2% à 3,2%. En fait, pour les six premiers mois de l'année, l'inflation était d'environ 2,5 %, et cela était largement dû à l'importance des subventions introduites par le gouvernement.

L'inflation malaisienne, mesurée par l'indice des prix à la consommation, a augmenté de 3,4% en glissement annuel en juin, entraînée par des aliments plus chers, a déclaré le Département des statistiques de Malaisie le 22 juillet.

Néanmoins, Zafrul Aziz a reconnu que la politique actuelle de subventions globales n'est pas durable pour le pays, mais qu'elle est nécessaire pour la reprise économique à court terme. Le gouvernement gère l'économie avec prudence et la politique monétaire a encore été resserrée, a-t-il déclaré.

En termes de croissance économique, Zafrul Aziz a déclaré que malgré le ralentissement économique américain, le gouvernement malaisien est toujours optimiste quant à l'enregistrement d'une croissance du PIB en 2022, en partie en raison d'un faible effet de base et de la réouverture économique.

Cependant, il a averti que le défi se situe en 2023, lorsqu'on lui a demandé si la Malaisie pourrait éviter une récession étant donné que le pays est une économie ouverte avec un ratio commerce/PIB estimé à 120 %.


VNA/CVN