La première cargaison de céréales ukrainiennes en quête d'un nouvel acheteur

La première cargaison de céréales exportée d'Ukraine depuis le début de la crise russo-ukrainienne cherche actuellement un nouvel acheteur après que l'acheteur initial libanais l'a rejetée en raison du retard de livraison, a déclaré lundi 8 août l'ambassade d'Ukraine au Liban.

>>Arrivée à Istanbul de la deuxième caravane de navires transportant des céréales en provenance d'Ukraine

>>Ukraine : le premier chargement de céréales inspecté près d'Istanbul

Une équipe de représentants du Centre conjoint de coordination (CCC) inspecte le premier navire transportant des céréales ayant quitté l'Ukraine à l'entrée nord-ouest du détroit du Bosphore à Istanbul, le 3 août.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

"L'acheteur initial au Liban a refusé la cargaison en raison des plus de cinq mois de retard de livraison. Par conséquent, le fournisseur cherche actuellement un nouvel acheteur qui pourrait se trouver dans la ville libanaise de Tripoli, ou dans un autre port ou pays", a indiqué l'ambassade dans un communiqué.

Le navire Razoni, battant pavillon sierra-léonais et transportant 26.000 tonnes de maïs, a quitté le port ukrainien d'Odessa le 1er août après qu'un accord historique a été signé par la Turquie, la Russie et l'Ukraine, sous les auspices des Nations unies, afin de débloquer les exportations de céréales ukrainiennes suspendues par le conflit.

L'Ukraine est l'un des plus gros pays fournisseurs de céréales au monde et le blocage de ses exportations céréalières a fait monter la menace d'une crise alimentaire mondiale.


Xinhua/VNA/CVN