11/01/2019 17:29
Pour les Hanoïens, le xôi (riz gluant cuit à la vapeur) du village de Ga (quartier de Phu Thuong, arrondissement de Tây Hô, Hanoï) est devenu un plat indispensable que l’on peut consommer à tous les repas de la journée.
>>Le xôi de Hanoi, une spécialité culinaire
>>Xôi Kiêm, un bonheur partagé par les Saïgonnais depuis 60 ans

Les xôi du village de Ga. Photo: KTDT/CVN

En plus du village de Ga, le quartier de Phu Thuong dispose de deux autres villages anciens à savoir celui de Thuong Thuy (ou village de Bat) et celui de Phu Xa (ou village de Xù). Le métier de confection de xôi se concentre cependant pour l’essentiel dans le village de Ga.

En vous rendant au village, le parfum savoureux du riz gluant est omniprésent. Malgré les vicissitudes du temps, le métier se perpétue de générations en générations. En 2016, le village de Ga a officiellement été reconnu "village de métier traditionnel".

Personne ne sait depuis quand le métier existe. Le village se situe sur un terrain fertile, au bord du fleuve Rouge où les villageois cultivent les deux sortes de riz gluant qualifiées pour cuire le xôi.

Selon les octogénaires, depuis des siècles, telle une habitude séculaire, qu'il pleuve ou qu'il fasse beau, dès l’aube, les mères et grands-mères du village portent sur leurs épaules des paniers de xôi à vendre au centre de Hanoï.

Un métier qui demande minutie et patience

Les habitants font différentes sortes de xôi. Photo: Hô Ha/CVN

La cuisson du xôi exige de la minutie, de l’habileté, mais surtout beaucoup de patience. Tout d’abord, le choix du riz est primordial, le riz nêp cai hoa vàng (une variété de riz glutineux à gros grain) est généralement utilisé pour la confection du xôi. Il est ensuite trempé dans de l’eau froide pendant 4 à 5 heures, lavé puis égoutté. Pour que le xôi soit souple et parfumé, il est nécessaire de le cuire deux fois.

Après la première cuisson, on étale le xôi dans un grand panier pour qu’il refroidisse. Il faut ensuite attendre plusieurs heures et, au cœur de la nuit, le xôi est cuit à nouveau à feu moyen jusqu’à ce que les grains de riz deviennent gros et souples. Il est maintenant prêt et chaud pour être consommé au petit déjeuner des Hanoïens.

Autrefois, les villageois ne faisaient que le xôi dâu xanh (riz gluant au haricot mungo) et le xôi gâc (riz gluant rouge avec de la momordique). Cependant, il existe aujourd’hui un éventail varié de différentes sortes de xôi tels que le xôi vung dua (riz gluant aux sésames et au noix de coco), le xôi xeo (riz gluant au haricot mungo), le xôi lac (riz gluant aux cacahuètes), le xôi ngô (riz gluant aux maïs), entre autres.

Les xôi de Phu Thuong sont devenus le petit-déjeuner très attaché avec les Hanoïens. Photo: Hô Ha/CVN

Les façons de les préparer dépendent de la technique, des recettes familiales ou encore de la créativité individuelle des cuisiniers. Pour le riz gluant au haricot mungo par exemple, il faut tremper séparément le riz gluant et les grains de haricot dans de l’eau, puis les égoutter avant de les mélanger.

À noter que les villageois de Ga enveloppent leur xôi de feuilles de lotus ou de dong (Phrynium placentarium) afin de bien garder l’odeur et la saveur du xôi.

Dans le village de Ga, presque tous les habitants sont capables de confectionner ce plat. Aujourd’hui, on compte près de 500 familles productrices ainsi qu’un réseau de milliers de vendeurs qui distribuent chaque jour les fameux xôi de Phu Thuong aux quatre coins de Hanoï.
 
Thu Hà Ngô/CVN


Fête annuelle du xôi
 
Traditionnellement, la fête du xôi de Phu Thuong s’organise le 8e jour du premier mois lunaire pour rendre hommage aux ancêtres qui créèrent le métier. La fête regroupe 6 équipes en provenance des 6 hameaux du village de Ga.

Chaque équipe doit cuisiner le riz gluant selon le règlement du jury. Selon le président de l’association du village de métier de Phu Thuong, Hoàng Gia Luong, "le village utilise 9 tonnes de riz de gluant chaque jour et ce chiffre augmente considérablement lors des jours festifs ou à l’occasion du Têt Nguyên Dan".
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La région septentrionale du Centre encourage le tourisme saisonnier Son littoral magnifique est devenu l'un des principaux produits touristiques de la région septentrionale du Centre. Cette région continue d’améliorer la qualité de ses services et de lancer de nouveaux produits touristiques.