Le Vietnam, l'un des sommets du "Triangle d'or des start-up" de l'Asie du Sud-Est

Selon un article publié le 20 septembre sur le site britannique asianinvestor.net, les investisseurs en capital-risque envisagent le Vietnam comme la dernière destination pour leur capital.

>> UpYouth, le premier incubateur de startup technologique au Vietnam

>> Côc Côc, le Google vietnamien

Les start-up vietnamiennes ont levé un record de 1,4 milliard de dollars sur 165 transactions l'année dernière, selon le Centre national d'innovation (NIC) du Vietnam. Il s’agit d’une hausse par rapport aux 894 millions d'USD et 126 transactions en 2019 - une indication que la négociation sur le marché a repris de l'élan après une petite baisse induite par le COVID-19 en 2020.

Les fondateurs de start-up de toute la région - pas seulement du Vietnam - considèrent le pays d'Asie du Sud-Est comme une rampe de lancement idéale pour leurs entreprises régionales, a expliqué Binh Tran, cofondateur et directeur associé d'Ascend Vietnam Ventures (AVV).

Au siège du portefeuille électronique Momo, une des startup réussies du Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Selon lui, les facteurs qui rendent le pays attrayant pour les investisseurs étrangers incluent une forte croissance du PIB - qui était de l'ordre de 7% par an pendant deux décennies avant le COVID-19 et est prévue à 7,5% en 2022 - et sa main-d'œuvre jeune et compétente en anglais.

De son côté, Vinnie Lauria, directeur associé de Golden Gate Ventures (GGV), a qualifié le Vietnam de l'un des sommets du "Triangle d'or des start-up" de l'Asie du Sud-Est, les autres étant Singapour et l'Indonésie. Il a cité les "entreprises à surveiller" au Vietnam, notamment le constructeur de véhicules électriques, VinFast; la licorne de jeu, VNG ; et le portefeuille électronique, Momo.

VNA/CVN