The Straits Times
Plusieurs start-up de Singapour s’intéressent au Vietnam

Avec sa main-d'œuvre importante et à bas coût, le Vietnam est l'une des destinations préférées des start-up de Singapour, selon The Straits Times.

>>Vietnam - Singapour : opportunités pour stimuler la croissance des exportations

>>Vietnam et Singapour promeuvent des activités d’investissements et d’affaires

À l'intérieur d'usine implantée dans la zone industrielle Vietnam-Singapour à Binh Duong (Sud).
Photo : VNA/CVN

"La main-d'œuvre au Vietnam est de mieux en mieux formée et encore relativement bon marché par rapport à Singapour", a déclaré James Tan, directeur associé de la Société de capital-risque Quest Ventures, cité par le journal The Straits Times.

Le Vietnam a une population férue de technologie et une classe moyenne en plein essor, ce qui en fait une clientèle potentielle, a-t-il ajouté.

Singapour a été l'un des partenaires les plus solides du Vietnam avant et pendant la pandémie. Les secteurs vietnamiens que les sociétés de capital-risque visent incluent les technologies de la santé, la transformation des aliments et la blockchain.

Amy Wee, experte à la Singapore Business Federation (SBF), a déclaré que les PME singapouriennes devraient également consacrer plus de temps à comprendre le marché vietnamien et à nouer des relations avec des partenaires potentiels.

De son côté, Taku Tanaka, directeur général de Kamereo, une plateforme d'approvisionnement alimentaire interentreprises lancée en 2018, a déclaré que les dirigeants d'entreprises internationales intéressés par le marché vietnamien devraient y rester ou au moins d'embaucher une bonne équipe qui sera basée dans le pays.

Jonathan Lim, directeur du Global Innovation Network chez EnterpriseSG, a indiqué que depuis l'expansion du réseau Global Innovation Alliance (GIA) au Vietnam en 2019 via le partenariat d'EnterpriseSG avec Quest Ventures, plus de 45 start-up basées à Singapour dans des secteurs tels que les technologies de l’éducation, de la santé et de l'information avaient participé au programme d'accélération de GIA Vietnam.

Trois start-up ont depuis réussi à s'implanter au Vietnam, tandis que plus de dix sont en pourparlers avec des partenaires potentiels vietnamiens sur des collaborations de projets, a-t-il déclaré.


VNA/CVN