de la Fed" />
Le dollar américain perd un peu d'élan après les "minutes" de la Fed

Le dollar américain perdait un peu d'élan face aux principales monnaies mercredi 17 août après la publication du compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Banque centrale américaine (Fed).

>>Le dollar lâche du lest avec l'inflation américaine qui ralentit un peu

>>Le dollar reprend son souffle entre deux indicateurs américains

Le dollar
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Comité monétaire a indiqué, dans les minutes de la réunion de juillet, qu'il comptait continuer à relever les taux directeurs afin de juguler l'inflation mais qu'il envisage aussi "à un moment de ralentir le rythme des hausses de taux".

Le dollar (américain) index qui compare le billet vert à un panier de principales monnaies ne grimpait plus que de 0,10% à 106,60 points à 19h40 GMT contre 106,89 points plus tôt en séance.

La devise européenne gagnait 0,12% face au dollar américain. Face à l'euro, il perdait 0,12% à 1,0183 dollar pour un euro alors qu'elle était en repli à 1,0161 USD avant la publication du compte-rendu.

"C'était un peu une surprise, ils ne nous ont rien dit qu'on ne savait déjà", a commenté Christopher Vecchio, de DailyFX.

"Les membres de la Fed nous disent qu'ils ont l'intention de relever les taux au-delà du taux neutre, ce qu'ils semblent faire déjà, mais ils sont prêts à ralentir le rythme de hausses quand il y a des signes que l'inflation commence à refroidir", a-t-il traduit.

Le marché évalue le taux neutre - le niveau idéal des taux pour une économie sans surchauffe ni refroidissement -, entre 2% et 3%. Les taux au jour le jour sont actuellement situés entre 2,25% et 2,50%.

"Les inquiétudes que les minutes puissent révéler une intention plus belliciste ne se sont pas réalisées (...) et en conséquence, on a assisté sur le marché à un petit rebond de l'appétit au risque", les investisseurs se détachant légèrement de l'USD et de son statut de valeur refuge, a ajouté M. Vecchio.

Les investisseurs étaient un peu plus nombreux mercredi 17 août (61,5%) à penser qu'une hausse de 50 points de base est sur la table pour la réunion monétaire de septembre contre 38,5% qui voient un resserrement de 75 points, selon le modèle CME des contrats à terme.

Pour Mazen Issa, de TD Securities, non plus, les minutes "n'apportaient pas nécessairement quelque chose de nouveau".

"Elles semblent valider ce que le marché prend déjà en compte et il y a peu de choses à célébrer", a résumé l'analyste.

Il attend désormais ce qui va se dire au symposium de la Fed à Jackson Hole du 25 au 27 août.

"Dans les minutes, il est fait référence au risque de devoir aller plus loin en territoire restrictif, ce qui pourrait impliquer qu'ils continuent à garder les taux hauts même si l'économie ralentit. Cela irait contre l'interprétation du marché aujourd'hui", explique le spécialiste des changes de TD Securities.

"Jackson Hole pourrait être très important pour nous éclairer", a-t-il espéré.

La livre britannique pour sa part perdait un peu de terrain, après une augmentation plus marquée que prévu de l'inflation promettant certes de nouvelles hausses des taux de la Banque d'Angleterre (BoE) mais assombrissant les perspectives économiques du Royaume-Uni.

Vers 19h40 GMT, la livre lâchait 0,49% face à l'euro à 84,49 pence pour un euro et 0,36% face à l'USD à 1,2052.

De nombreux cambistes restent pessimistes sur les perspectives de la livre, tant les prévisions économiques britanniques sont lugubres.

Depuis le début de l'année, la livre a perdu plus de 10% face à l'USD.

AFP/VNA/CVN