27/06/2022 21:03
Les prix du pétrole ont connu un frémissement lundi 27 juin avec un baril de Brent de la mer du Nord à 113,68 USD, dans un contexte marqué par l'annonce des pays du G7 réunis en sommet du lancement des préparatifs pour plafonner les prix du pétrole russe.
>>Les prix élevés de l'énergie menacent l'économie mondiale
>>Le pétrole plonge de 5%, plombé par des craintes de récession

La raffinerie al-Dora à Baghdad, en Irak.
Photo : AFP/VNA/CVN

Ainsi le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août prenait dans la matinée 0,50%, alors que le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison le même mois, grappillait quant à lui 0,28% à 107,92 dollars.

Le pétrole est en passe de connaître une perte en juin, sa première sur un mois depuis novembre.

En parallèle, le marché a les yeux tournés vers le G7, ainsi que la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole avec leurs alliés (OPEP+) prévue jeudi.

Les pays du G7 réunis en sommet en Allemagne veulent serrer encore l'étau économique contre la Russie, en réfléchissant en particulier à un "mécanisme pour plafonner au niveau mondial le prix du pétrole russe".

Mais si le G7 s'est engagé à interdire ou supprimer progressivement les importations de pétrole russe, ce n'est pas le cas de la Chine ou de l'Inde.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Dak Lak et Hanoï coopèrent dans le tourisme Un séminaire sur la coopération entre Hanoï et Dak Lak a eu lieu jeudi 11 août dans la ville de Buôn Ma Thuôt de la province des hauts plateaux du Centre.