09/03/2011 02:23
La Russie est prête à une plus grande coopération avec les autres pays membres du Conseil des états de la mer Baltique (CEMB), a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
Dans la ville russe de Kaliningrad, M. Lavrov a rencontré son homologue norvégien Jonas Gahr Stoere, et les deux hommes ont échangé des vues sur les questions d'intérêt commun, selon des reportages de médias locaux.

"Notre réunion est un événement symbolique car la Norvège assure actuellement la présidence tournante du CEMB. La Russie est intéressée par la perspective de renforcer ce mécanisme important qu'est le CEMB", a déclaré M. Lavrov cité par l'agence de presse Itar-Tass.

Il a également souligné qu'un certain nombre de projets avaient été mis en œuvre dans le cadre du CEMB, mécanisme créé en 1992 pour promouvoir la coopération régionale. "J'espère que notre visite contribuera à renforcer la coopération entre nos deux pays", a déclaré M. Lavrov à M. Stoere.

En réponse, M. Stoere a fait l'éloge des relations russo-norvégiennes, déclarant que "la Norvège et la Russie ont une relation spéciale et nous développerons ce partenariat".

Lors d'une réunion distincte qui s'est également tenue le 7 mars à Kaliningrad, M. Lavrov a déclaré que la Russie espérait finaliser les négociations pour un régime de franchise de visa avec la Pologne le plus rapidement possible.

"Concernant les voyages transfrontaliers sans visa, nous avons réalisé des progrès significatifs sur cette question", a déclaré M. Lavrov lors d'une rencontre avec le gouverneur régional, Nikolaï Tsoukanov.

Il a révélé que les deux pays étaient parvenus à un accord de principe sur la nécessité de mettre en place un régime de voyage sans visa vers la Pologne depuis toute la région de Kaliningrad.

XINHUA/VNA/CVN
9/3/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.