La Nasa s'associe à Boeing pour développer un avion à plus faibles émissions

L'agence spatiale américaine et le géant de l'aviation Boeing ont annoncé qu'ils s'associaient pour développer un avion commercial de nouvelle génération avec de plus faibles émissions carbone.

>> Le vaisseau spatial Orion de la NASA entame son voyage de retour sur Terre

>> Retour sur Terre du vaisseau Orion, la mission lunaire Artémis 1 conclue avec succès

>> La sonde InSight mise à la retraite après quatre ans à écouter les entrailles de Mars

Le patron de la Nasa, Bill Nelson, le 18 janvier à Washington.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Nasa investira 425 millions d'USD sur sept ans dans ce projet, Boeing et ses partenaires environ 725 millions.

Objectif : produire de futurs appareils commerciaux qui soient "plus économes en carburant, avec des bénéfices pour l'environnement, l'industrie de l'aviation commerciale et les passagers à travers le monde", a dit le patron de l'agence spatiale, Bill Nelson.

"Si nous réussissons, nous pourrions voir ces technologies dans les avions que la population prendra dans les années 2030", a-t-il ajouté dans un communiqué mercredi.

L'accord prévoit que la Nasa et Boeing construisent, testent et fassent voler un démonstrateur monocouloir grandeur nature.

"Les technologies présentées et testées dans le cadre du programme seront une source d'inspiration pour les projets futurs et pourraient conduire à des percées en aérodynamique et à des avancées en matière d'économies de carburant", selon Boeing.

D'après la Nasa, les ingénieurs vont tenter de mettre au point un avion avec une réduction de 30% de la consommation de carburant et des émissions par rapport au monocouloir le plus économe aujourd'hui.

L'agence spatiale prévoit de terminer les tests du programme d'ici la fin des années 2020 afin que les technologies et la conception soient appliquées à la prochaine génération de monocouloirs.

Les avions à monocouloir sont les appareils les plus courants dans les flottes des compagnies aériennes et représentent près de la moitié des émissions mondiales de l'aviation, selon la Nasa.

Boeing et la Nasa prévoient de tester une aile innovante qui crée moins de traînée et entraîne la combustion de moins de carburant.

AFP/VNA/CVN

back to top