30/04/2021 14:39
L'Institut national de volcanologie (Insivumeh) a réactivé jeudi 29 avril la surveillance du volcan Pacaya qui a craché une nouvelle coulée de lave sur ses flancs, moins d'une semaine après avoir déclaré "terminée" la dernière phase éruptive.
>>Coulées de lave sur les flancs du volcan Pacaya
>>Volcan au Guatemala: le bilan s'alourdit à 109 morts, recherches suspendues

Coulées de lave sur les flancs du volcan Pacaya, au Guatemala, le 25 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Il n'est pas exclu que des épisodes de haute explosibilité soient générés dans les heures ou les jours qui viennent", a indiqué Emilio Barillas, responsable de l'Insivumeh.

L'Insivumeh avait annoncé le 23 avril la fin de la période de forte activité éruptive du volcan de 2.552 mètres de haut, situé à environ 25 km au sud de la ville de Guatemala. Cette phase avait débuté le 5 février.

Mais moins d'une semaine plus tard, "les paramètres de surveillance sismique ont indiqué un passage d'une activité explosive à une activité effusive prédominante, ce qui a entraîné la génération d'une nouvelle coulée de lave sur le flanc nord de l'édifice volcanique", a expliqué David de Leon, porte-parole de la protection civile.

M. De Leon a indiqué que la coulée de lave, d'environ 200 mètres, issue d'une nouvelle fissure dans les parois du volcan provoque "des sons semblables à ceux d'une locomotive, un dégazage continu et quelques faibles explosions qui génèrent des cendres".

Les images fournies par l'armée montrent la nouvelle coulée volcanique avançant lentement sur la lave solidifiée des éruptions précédentes. Certaines d’entre elles s'étaient approchées à 400 mètres des habitations.

Fin mars, des rafales de vent avaient provoqué une pluie de cendres au nord du volcan, y compris sur la capitale, entraînant la fermeture durant une journée du seul aéroport international du pays.

Le volcan Pacaya a connu une importante éruption le 27 mai 2010 qui a causé la mort d'un journaliste venu couvrir l'événement.

Outre ce colosse, les volcans Fuego (Sud-Ouest) et Santiaguito (Ouest) sont également actifs au Guatemala qui possède une trentaine de volcans.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.