12/05/2021 15:51
Le gouvernement américain a donné mardi 11 mai son feu vert à un méga projet d'éoliennes en pleine mer dans l'Atlantique, symbole de la volonté de Joe Biden de développer le secteur des énergies vertes pour lutter contre la crise climatique.
>>La stratégie climatique de Biden au cœur du plan de transformation des infrastructures
>>Le Vietnam, terre promise de l’éolien offshore

Le champ d'éoliennes en mer Block Island Wind Farm (États-Unis), le 14 octobre 2016.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le projet, baptisé "Vineyard Wind", prévoit la construction de jusqu'à 84 turbines, qui doivent générer 800 mégawatts (MW) et fournir de l'électricité à 400.000 foyers et commerces, tout en créant 3.600 emplois, selon un communiqué de la ministre de l'Intérieur, Deb Haaland.

Il fait partie d'un grand plan d'investissements pour développer l'éolien offshore, visant à générer 30 gigawatts d'énergie, assez pour fournir 10 millions de foyers aux États-Unis, d'ici 2030.

Le gouvernement prévoit de dépenser plus de 12 milliards d'USD par an sur les côtes atlantique et pacifique, et ainsi créer des dizaines de milliers d'emplois.

Le champ sera installé au large de l'État du Massachusetts, sur la côte Nord-Est, une vingtaine de kilomètres au sud des îles de Martha's Vineyard et Nantucket, célèbres lieux de villégiature pour les plus fortunés.

"L'approbation de ce projet est un pas important pour réaliser les objectifs du gouvernement de créer des emplois syndiqués bien payés tout en combattant le changement climatique", a expliqué Deb Haaland dans un communiqué.

Ce feu vert "n'est pas le début d'un projet unique, c'est le lancement d'une nouvelle industrie", a pour sa part salué dans un communiqué séparé le patron de Vineyard Wind, Lars Pedersen, qui prévoit un début d'activité en 2023.

Seul un champ éolien en mer est pleinement opérationnel aux États-Unis actuellement : la Block Island Wind Farm, achevée fin 2016 au large de l'État de Rhode Island et capable de produire 30 MW.

Un projet en Virginie, qui doit être terminé en 2026, pourrait fournir de l'énergie à 600.000 foyers, selon son futur exploitant, Dominion Energy.

D'autres projets, au large du Rhode Island, de New York, du New Jersey, du Delaware, du Maryland et de la Caroline du Nord, sont en cours de développement.

Ce soutien à l'éolien marque un net contraste par rapport aux positions de l'ancien président Donald Trump, qui n'a eu de cesse de ridiculiser cette énergie renouvelable durant son mandat, prétendant qu'elle était coûteuse et inefficace.

Depuis sa prise de fonctions, Joe Biden a par ailleurs engagé plusieurs mesures de protection de l'environnement en rupture avec son prédécesseur. Il a rejoint l'Accord de Paris sur le climat et annoncé en avril de nouveau objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.