Faire du Centre septentrional et du littoral du Centre un pôle économique dynamique

D’ici 2030, le Centre septentrional et le littoral du Centre devraient être un pôle économique maritime dynamique, doté d’infrastructures modernes... Tels sont les objectifs fixés par la Résolution N°26 du Politburo du Parti sur leur développement socio-économique.

>> L’économie maritime en ligne de mire

>> Le Centre, une “Route du patrimoine”

Un coin du port maritime de Chu Lai, à Quang Nam. 
Photo : VNA/CVN

Constitués de 14 localités, allant de Thanh Hoa à Binh Thuân, le Centre septentrional et le littoral du Centre englobent 1.800 km de côtes, soit 55% du littoral national. Cette région possède un grand nombre de ports maritimes à eau profonde et d’îles importantes. L’économie maritime y joue un rôle primordial, aussi bien en matière de développement que de sécurité nationale.

D’importantes réalisations

Selon la Résolution N°26 du Politburo du Parti communiste du Vietnam, ces dernières années, tous les échelons, secteurs et notamment les provinces de cette région ont pris de plus en plus conscience de l’importance de leur rôle et de leur position.

La synergie de son système politique a été mobilisée. Les potentiels et atouts de toute la région et de chaque localité ont été progressivement mis en valeur, obtenant de nombreux résultats importants dans la plupart des secteurs.

Sa croissance économique moyenne a atteint 7,3% par an sur la période 2005-2020, soit supérieure à la moyenne nationale. Son échelle économique en 2020 était de 9,1 fois plus élevée qu’en 2004, représentant 14,5% du PIB national.

Le revenu moyen par habitant est de 56,9 millions de dôngs par an. Sa structure économique se déplace vers les services où l’industrie est dominante. Certains secteurs principaux, notamment celui de l’économie maritime, se développent et le tourisme devient de plus en plus un secteur clé… Le travail d’édification et de perfectionnement du Parti et du système politique a été renforcé, l’efficacité et l’efficience de la gestion de l’État améliorées.

Cependant, son indice de développement dans de nombreux domaines reste inférieur à la moyenne nationale. Beaucoup de ses atouts, notamment son économie maritime, ne sont pas encore exploités à leur plein potentiel. Le revenu moyen par habitant reste modeste. Sa croissance économique n’est pas vraiment durable…

Objectifs à atteindre

La Résolution N°26 a défini que le Centre septentrional et le littoral du Centre disposent d’une position stratégique en termes d’économie, de politique, de culture, de société, d’environnement, de défense nationale, de sécurité et d’affaires étrangères.

Son développement doit être conforme aux stratégies de développement national, notamment à celle de l’économie maritime.

Il faut renforcer la restructuration économique liée à la rénovation du modèle de croissance, au développement des économies bleue et circulaire conformément aux conditions locales. Le développement des sciences et techniques, de l’innovation et de la transformation numérique doit être mis en œuvre résolument.

Il est aussi nécessaire de préserver et promouvoir les valeurs historiques, traditionnelles et culturelles de cette région. Le développement économique doit aller de pair avec la garantie du progrès et de l’égalité sociale, avec comme priorité la réduction durable de la pauvreté, en particulier en faveur des minorités ethniques, dans les régions montagneuses, isolées, les zones frontalières et insulaires.

Il est important également d’améliorer les liens intra-régionaux et ceux entre la région et d’autres du pays, de développer les relations extérieures, notamment avec le Laos et les pays de la sous-région du Mékong.

L’accent doit être mis sur l’édifi-cation et le perfectionnement du Parti et d’un système politique sain et fort.

Selon cette Résolution, d’ici 2030, le Centre septentrional et le littoral du Centre devront enregistrer un développement plus dynamique, plus rapide, plus fort et plus durable en matière d’économie maritime. Ils devront posséder des infrastructures socio-économiques synchrones, modernes, hautement résilientes aux catastrophes naturelles et bien adaptées aux effets du dérèglement climatique.

La région sera aussi, pour les hauts plateaux du Centre et du Laos, une voie d’accès sur la mer.

En 2045, elle devra posséder des pôles industriels, de services et de coopération internationale d’échelle asiatique, ainsi que des zones économiques côtières modernes.

Pêche dans le village d’An Hai, province de Phú Yên.
Photo : VNA/CVN

Pour attendre ces ambitieux objectifs, la Résolution a fixé des mesures concrètes : perfectionner les institutions et politiques et prouvoir le développement des liens régionaux ; renforer la restructuration économique régionale et accélérer la croissance de l’économie maritime ; se concenter sur l’essor de l’urbanisme, en particulier côtier ; l’accélération des investissements dans les infrastructures socio-économiques, en particulier de transport ; l’intensification de la gestion et de l’utilisation efficace des ressources naturelles notamment maritimes et forestières ; la protection de l’environnement notamment maritime ; l’amélioration des capacités de résilience aux catastrophes naturelles et d’adaptation aux changements climatiques…

Création d’un haut consensus

Lors d’une récente conférence nationale consacrée à la mise en œuvre de la Résolution N°26 du Politburo, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong, a souligné qu’il s’agissait d’une “responsabilité de l’ensemble du système politique” pour atteindre ces objectifs et qu’il était “important de créer un haut consensus et une prise de conscience à tous les niveaux de direction sur le rôle, la position et l’importance de cette région et de la connectivité régionale”.

La priorité devrait être, selon lui, accordée au perfectionnement des institutions et des politiques de développement régional et de la connectivité régionale.

Le chef du Parti a proposé de bien mettre en œuvre la planification du développement régional pour la période 2021-2030, avec vision à l’horizon 2045, en promouvant le développement vert, durable et intégral, conformément au plan directeur national.

Pour l’investissement et le développement d’ouvrages clés, l’accent sera mis sur le financement par l’État avec la mobilisation de ressources dans la société.

Le dirigeant a également insisté sur le renforcement et l’amélioration de la qualité du travail d’édification et de perfectionnement du Parti et du système politique pour plus de transparence et de solidité. Il faut aussi améliorer les compétences et l’efficacité de direction des organisations ainsi que renforcer la formation et le perfectionnement du contingent de cadres. Les fonctionnaires et agents publics doivent faire preuve de courage politique, d’un grand professionnalisme et de créativité.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a demandé d’élaborer rapidement des plans d’action et des programmes au service de la mise en œuvre de la Résolution N°26. Selon lui, ils devront respecter les points de vue, les idées directrices et le contenu de la Résolution, tout en s’adaptant à chaque localité de la région et de la sous-région du Mékong.

Huong Linh/CVN

back to top