Antonio Guterres - Volodymyr Zelensky
Discussion sur des exportations de céréales et la situation sur la centrale nucléaire de Zaporijia

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rencontré jeudi 18 août le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres pour discuter des exportations de céréales de l'Ukraine et de la situation sur la centrale nucléaire de Zaporijia, a rapporté le Service de presse ukrainien.

>>La Russie est prête à aider l'AIEA à accéder à la centrale de Zaporojie

>>Le premier chargement de céréales ukrainiennes a quitté le port d'Odessa

>>Céréales ukrainiennes et engrais russe : un accord doit être signé en Turquie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (droite) rencontre le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres à Lviv, dans l'Ouest de l'Ukraine, le 18 août.

Au cours de la rencontre, qui a eu lieu à Lviv, dans l'Ouest de l'Ukraine, M. Zelensky a salué le rôle positif de l'ONU dans la reprise des exportations de céréales de l'Ukraine, tout en soulignant la détermination de Kiev à garantir la sécurité alimentaire mondiale.

MM. Zelensky et Guterres ont convenu de maintenir leur coordination sur la mise en oeuvre de l'initiative céréalière, et ont souligné l'importance d'augmenter le nombre de navires exportant des denrées alimentaires depuis l'Ukraine.

Les deux parties ont également discuté du rôle que pourrait jouer l'ONU dans la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijia, et ont souligné la nécessité d'une démilitarisation de la centrale. Un autre sujet de discussion a été la libération des militaires et des médecins ukrainiens capturés depuis le début du conflit avec la Russie.

Antonio Guterres est arrivé mercredi 17 août en Ukraine. Un peu plus tard jeudi 18 août, MM. Zelensky et Guterres doivent également prendre part à une rencontre tripartite avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le 22 juillet, l'Ukraine a signé un accord avec la Turquie et l'ONU à Istanbul en vue de reprendre les envois de denrées alimentaires et d'engrais depuis les ports ukrainiens vers les marchés internationaux via la mer Noire. Le même accord a été signé par la Russie.

La semaine dernière, l'Ukraine et la Russie se sont mutuellement accusées d'avoir lancé des frappes sur la centrale de Zaporijia, qui est l'un des plus grands complexes nucléaires d'Europe et génère un quart de l'électricité totale de l'Ukraine.


Xinhua/VNA/CVN