03/08/2019 07:20
Au Vietnam, Bat Tràng est l’un des plus anciens villages dédiés à l’art de la céramique. Qu’en est-il aujourd’hui? A-t-il su négocier le difficile virage de la modernité? C’est ce que nous avons voulu savoir en nous rendant sur place.

>>Le four Lo Bâu résiste à l’épreuve du temps
>>Une découverte culturelle à Bat Tràng
>>Quand tourisme rime avec artisanat

Un monde de potiers à Bat Tràng.
Photo: DL/CVN

"Ước gì anh lấy được nàng
Để anh mua gạch Bát Tràng về xây.
Xây dọc rồi lại xây ngang
Xây hồ bán nguyệt cho nàng rửa  chân
".

(Je voudrais vous épouser
J’achèterai des briques de Bat Tràng pour construire notre maison
Construire verticalement puis horizontalement
Construire un bassin où vous pourrez vous laver les pieds).

Ces vers folkloriques et poétiques à la fois rendent hommage à la céramique de Bat Tràng. Ses briques font la fierté des habitants du Nord. Elles sont solides, durables et étanches. De nombreuses générations d’artisans ont travaillé dur pour préserver le métier de leurs ancêtres. Ils fabriquent des œuvres d’art de plus en plus sophistiquées et modernisent leur savoir-faire. Aujourd’hui, tradition et modernité ne font plus qu’un dans ce village de céramistes.

Un juteux marché

Hormis la production d’usten-siles de la vie courante, Bat Tràng est aussi connu pour ses objets de culte tels que cassolettes et brûle-parfums. Ses produits se vendent dans l’ensemble du pays et s’exportent même vers le Japon, la République de Corée, les États-Unis et des pays européens.

Des poteries décorées à la main.
Photo: Thúy Hà/CVN

D’après Nguyên Hông Hai, propriétaire d’une boutique dans le village, la localité comptabilise environ 200 entreprises. À l’heure actuelle, près de 1.000 foyers participent à la production ou au commerce de céramiques. Certaines entreprises réalisent un chiffre d’affaires d’exportation d’un million de dollars  par an. 

"Les artisans ont investi dans des systèmes de production modernes pour améliorer la qualité de leurs produits, accroître le rendement et réaliser des pièces plus sophistiquées. Bat Tràng vend des milliers de produits extrêmement variés", ajoute Nguyên Hông Hai. 

La commercialisation via le tourisme

À Bat Tràng, les visiteurs peuvent non seulement acheter de la céramique mais aussi découvrir les techniques de production dans les ateliers.

Dans l’objectif de promouvoir et préserver ce métier ancestral, les artisans organisent des ateliers réservés aux touristes. "Le week-end en particulier, le village accueille de nombreux touristes vietnamiens et étrangers. Ils apprécient les produits artisanaux et participent aux différentes étapes de production", déclare M. Hai.

"Je viens ici pour la 4e fois! Ce qui me plaît, c’est la tranquillité en comparaison avec Hanoï. Ici, je peux assouvir ma passion pour la poterie. En plus, ça me permet de confectionner de jolis cadeaux pour mes proches", confie Hông Hanh, étudiante de l’Université de Hanoï.

Hoàng Linh, d’une école maternelle de Hanoï: "J’aime être ici. Je suis devenue céramiste. J’offrirai ce petit cadeau que j’ai fait à ma mère".

Le village de Bat Tràng possède un site Internet où vous pouvez trouver tous les produits destinés à la vente, à l’adresse suivante: www.battrang.info.

Thúy Hà/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.