07/07/2019 10:10
La signature des accords de commerce et d’investissement entre le Vietnam et l’Union européenne marque un nouveau jalon dans le développement de leurs relations économiques. Une étape importante qui créera de nouvelles opportunités pour les entreprises.
>>Saisir les opportunités offertes par les EVFTA et EVIPA
>>EVFTA et EVIPA, deux accords gagnant-gagnant

Un levier de croissance

T
rân Tuân Anh, ministre de l’Industrie et du Commerce

Juste après la signature des accords de libre-échange (EVFTA) et de protection des investissements entre le Vietnam et l’Union européenne (EVIPA), le 30 juin à Hanoï, le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a déclaré à la presse que l’EVFTA avait été lancé et achevé dans un contexte de bon développement des relations bilatérales, notamment dans les domaines de l’économie et du commerce. Selon lui, la signature de l’EVFTA est considérée comme un levier de croissance, ouvrant de grandes opportunités pour les entreprises vietnamiennes de pénétrer un marché à fort potentiel avec 508 millions d’habitants et un PIB d’environ 18.000 milliards de dollars.

Le ministre Trân Tuân Anh a souligné que selon les réglementations de chaque partie, l’EVFTA devrait être ratifié par l’Assemblée nationale vietnamienne et le Parlement européen pour entrer en vigueur, alors que l’EVIPA devrait encore être ratifié par tous les États membres selon leurs procédures nationales avant de pouvoir entrer en vigueur. "Alors, la durée de ce processus de ratification dépend beaucoup des efforts du Vietnam et de l’UE".

D’après lui, ce qui devrait être fait immédiatement après la signature, c’est que les deux parties devraient commencer tôt les préparatifs en vue de leur approbation conformément à leurs procédures internes. L’EVFTA est décrit comme un accord intégral garantissant l’équilibre des intérêts entre le Vietnam et l’UE, malgré leur écart de développement. Trân Tuân Anh a indiqué que l’Assemblée nationale vietnamienne avait élaboré une feuille de route pour la révision de nombreux documents juridiques importants dont le Code du travail et la Loi sur la propriété intellectuelle, en vue de faciliter la mise en œuvre de l’EVFTA.

Le ministre a également encouragé les entreprises nationales, en particulier les PME, à bien étudier les accords pour se préparer de manière positive. Il leur a suggéré de prendre en considération les opportunités et les défis liés aux échanges commerciaux dans l’UE afin d’améliorer la qualité, la conception et la compétitivité de leurs produits. Pour tirer profit au mieux de cet accord, il est important que les entreprises veillent à ce que leurs produits répondent aux exigences de l’UE en termes d’origine, de normes techniques et de sécurité sanitaire des aliments.


Le Vietnam, point d’ancrage de l’UE dans l’ASEAN

Helena König, cheffe adjointe de la Direction générale du commerce à la Commission européenne


D’après la cheffe adjointe de la Direction générale du commerce à la Commission européenne, Helena König, ces deux accords serviront de base afin de faire du Vietnam la plaque tournante pour desservir l’ensemble des pays de la région de l’Asie du Sud-Est. Selon elle, de nombreuses entreprises européennes considèrent le Vietnam comme la prochaine destination possible pour leurs investissements lorsque ces accords entreront en vigueur.

Helena König a suggéré au Vietnam et à l’UE de travailler ensemble pour valoriser les avantages sociaux et économiques apportés par les accords conclus entre les deux parties, puis les vulgariser pour le grand public. La responsable de l’UE s’est dite impressionnée par l’ouverture d’esprit de la délégation vietnamienne lors des négociations. Le Vietnam a conscience que les accords viendront soutenir son développement à l’avenir. Malgré des divergences, les deux parties sont toujours parvenues à un consensus sur la voie à suivre, a-t-elle noté.


Une avancée majeure dans l’intégration internationale

Bùi Thanh Son, vice-ministre des Affaires étrangères


Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, a déclaré le 30 juin que la signature de l’EVFTA et de l’EVIPA donnerait "un nouvel élan au partenariat intégral Vietnam - UE et marque une nouvelle étape importante dans les trois décennies de leurs relations".

Espérant l’approbation par le Parlement européen et l’Assemblée nationale vietnamienne de ces accords dans les plus brefs délais, le diplomate a indiqué que ces derniers ouvriraient d’énormes opportunités aux deux parties, permettant d’exploiter au maximum leur potentiel et leur complémentarité dans le but de promouvoir le commerce, l’investissement et le développement durable.

"La participation à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et à l’EVFTA prouve l’engagement du Vietnam en faveur d’une intégration internationale complète et profonde. L’opportunité pour le pays de promouvoir les relations économiques extérieures, d’améliorer l’économie de marché et de participer de façon proactive à la promotion du système commercial international multilatéral", a-t-il souligné.

La participation aux accords de libre-échange de nouvelle génération, en particulier le CPTPP et l’EVFTA, constitue une avancée majeure dans l’intégration du Vietnam à l’internationale.


Un autre grand accord de libre-échange

Sebastian Eckardt, économiste en chef de la BM au Vietnam


L’EVFTA apporte son lot de défis et d’opportunités au Vietnam. Il est donc nécessaire que les entreprises nationales soient prêtes à en tirer pleinement parti, a déclaré Sebastian Eckardt, économiste en chef de la Banque mondiale (BM) au Vietnam. Dans une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information, Sebastian Eckardt a souligné que l’EVFTA était un accord commercial important après l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), qui est entré en vigueur en début d’année. "L’EVFTA est un autre accord essentiel de libre-échange en raison de la taille du marché", a-t-il déclaré, ajoutant que l’UE est le deuxième marché à l’export du Vietnam.

Selon lui, Singapour et le Vietnam sont les deux premières économies de l’ASEAN qui ont conclu des accords commerciaux bilatéraux avec l’UE. Ces avantages permetttront au Vietnam de profiter de l’expertise de plusieurs domaines spécifiques tels que l’agroalimentaire et l’agriculture. Concernant la situation économique du pays, sa croissance restera forte et la BM ne change pas ses prévisions pour cette année avec un chiffre de 6,6%, a-t-il affirmé.

Synthèse/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Vietnam - Chine : Hô Chi Minh-Ville promeut sa coopération touristique avec le Yunnan Hô Chi Minh-Ville attache toujours de l'importance à la promotion de ses liens avec les localités chinoises, a déclaré le 15 novembre le vice-président du Comité populaire municipal, Vo Van Hoàn, en recevant la vice-gouverneure de la province chinoise du Yunnan, Li Malin, en visite de travail dans cette ville.