Audacieuse, elle réinvente les gâteaux traditionnels

Adepte des gâteaux rustiques traditionnels du Sud, Trân Thi Lê Uyên, domiciliée dans la ville de Cân Tho, a réussi à “renouveler” les méthodes de fabrication. Son commerce a le vent en poupe, générant chaque mois 100 millions de dôngs de chiffre d’affaires.

>> Phuong Nga et ses gâteaux uniques en gelée 3D

>> Trân Phuong Nga, la magicienne des gâteaux en gelée 3D

>> L’artisane Trân Phuong Nga sort son premier livre sur l’art de gelée 3D

La pâtissière Lê Uyên a réussi à donner le nouveau “look” aux gâteaux traditionnels du Sud. 
Photo : VNA/CVN

Grâce à une passion et à une créativité sans bornes, Trân Thi Lê Uyên est l’une des rares jeunes entrepreneurs à réussir dans la pâtisserie, notamment dans le segment des gâteaux traditionnels du Sud à base de riz gluant et de tapioca du Sud. La jeune femme de 30 ans, domiciliée dans l’arrondissement de Ninh Kiêu, ville de Cân Tho (Sud), est propriétaire d’un label réputé dans toute la région et bien au-delà, Uyên Trân Food.

Lê Uyên raconte que c’est lorsqu’elle était étudiante qu’elle a appris par elle-même à préparer plusieurs sortes de gâteaux rustiques du Sud. Son petit commerce à temps partiel a même suffi à payer partiellement ses frais d’études et ses dépenses quotidiennes.

De pharmacienne à pâtissière

Diplômée de l’université Tây Dô en pharmacie en 2016, Lê Uyên a facilement trouvé un emploi dans une pharmacie de la ville de Cân Tho. Cependant, l’amour pour la pâtisserie était si grand qu’elle décide d’abandonner son travail bien payé après deux ans, pour enfiler définitivement un tablier. Pour se lancer dans les affaires, Lê Uyên s’est inscrite au cours d’un pâtissier chevronné du Sud. Ensuite, pour avoir des connaissances plus poussées sur les recettes de différents types de gâteaux, Lê Uyên a suivi plusieurs autres cours avant de se lancer dans le renouvellement du design pour que ses gâteaux soient adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté.

Uyên Trân est propriétaire d’un label réputé dans toute la région et bien au-delà, Uyên Trân Food.
Photo : VNA/CVN

J’ai suivi des cours auprès de trois-quatre artisans différents. Après plusieurs années d’apprentissage, j’ai acquis beaucoup d’expériences avant de lancer mes propres affaires sous la marque Uyên Trân Food”, partage-t-elle.

Conquérir les jeunes

Le premier produit qui a aidé Lê Uyên à se faire connaître est le bánh khoai môn gân (gâteaux au taro violet). D’apparence moderne et colorée, cet en-cas est vite devenu très prisé des clients. La clientèle ciblée de la jeune pâtissière est essentiellement les jeunes. Selon elle, ils aiment non seulement que les gâteaux soient délicieux et de bonne qualité, mais s’intéressent également à l’esthétique. C’est pour cette raison que Lê Uyên cherche toujours à rendre ses produits uniques et distinctifs en termes de couleurs et de formes.

Ma boutique propose actuellement plus de 20 sortes de gâteaux traditionnels du Sud tels que +bánh da lợn+ (gâteau arrondi glissant peau de porc), +bánh bò+ (gâteau de riz au coco cuit à vapeur), +bánh tằm+ (gâteaux en forme de vers à soie), +chè trôi liên hoa+ (compote liquide aux boules de riz à l’image du lotus)... Comme vous le savez, à l’origine, ces gâteaux sont rustiques, donc les artisans se soucient guère de leur apparence. En gardant les recettes authentiques avec les ingrédients traditionnels, je me suis concentrée à modifier leurs formes pour les rendre attractifs auprès des jeunes”.

Par exemple, consciente que le chè trôi nuoc (compote liquide aux boulettes de riz) est très demandé lors des jours de pleine lune (15e jour de chaque mois lunaire) et que les Vietnamiens aiment présenter des offrandes à l’image de fleurs de lotus, notamment dans les pagodes, elle a donné un nouveau “look” à ce plat en façonnant la pâte en forme de fleurs, de feuilles et de bourgeons de lotus au lieu des boulettes traditionnelles. Selon elle, l’étape la plus difficile est le travail de la pâte pour modeler les fleurs. Uyên mélange la farine de riz gluant avec un certain nombre d’autres ingrédients pour la rendre plus souple et éviter qu’elle ne s’effrite lorsqu’elle est moulée.

Le "chè trôi liên hoa" (compote liquide aux boules de riz à l’image du lotus) de Uyên Trân.
Photo : VNA/CVN

Ce type de compote liquide sucrée, bien que sa fabrication prend beaucoup de temps, se vend bien les jours de pleine lune. Une fois, mon mari et moi avons dû rester éveillés une nuit entière pour honorer une commande de 2.500 pièces”, raconte-t-elle. Uyên a renouvelé la forme des bánh da lợn traditionnel en créant des carrés bleus et violets placés symétriquement en alternance comme un échiquier, ce qui rend le mets plus attractif. En particulier, la jeune artisane n’utilise que les couleurs naturelles extraites des feuilles de pandan pour obtenir le vert, des fruits de gardénia pour le jaune et de la betterave pour le rose…

Actuellement, Uyên se concentre dans la vente en gros. “Je compte plus de 100 clients grossistes répartis dans tout le pays. Il y a des jours où nous sommes débordés de commandes, je dois alors mobiliser mon mari et mes employés pour travailler la nuit pour garantir la livraison à temps”, confie-t-elle avec enthousiasme.

Les produits de Uyên Trân Food sont adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté. Photo : VNA/CVN
Les produits de Uyên Trân Food sont adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté. Photo : VNA/CVN
Les produits de Uyên Trân Food sont adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté. Photo : VNA/CVN
Les produits de Uyên Trân Food sont adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté. Photo : VNA/CVN
Les produits de Uyên Trân Food sont adaptés aux goûts d’une clientèle jeune et moderne avide d’originalité et de nouveauté. Photo : VNA/CVN

Uyên Trân Food génère un chiffre d’affaires mensuel moyen de près de 100 millions de dôngs. Mais pendant la période proche du Nouvel An lunaire, le chiffre d’affaires peut tripler. La marque Uyên Trân Food commence même à se faire connaître à l’étranger au sein de la communauté des Vietnamiens d’outre-mer.

Chaque mois, des gâteaux de Lê Uyên sont envoyés vers l’Australie, l’Amérique, le Canada, la République de Corée, le Cambodge... dans des colis livrés en express.

Yên Phuong - Linh Thao/CVN

Rédactrice en chef : Nguyễn Hồng Nga

Adresse : 79, rue Ly Thuong Kiêt, Hanoï, Vietnam.

Permis de publication : 25/GP-BTTTT

Tél : (+84) 24 38 25 20 96

E-mail : courrier@vnanet.vn, courrier.cvn@gmail.com

back to top