30/04/2019 09:41
Situés à environ 70 km au nord-ouest de Hô Chi Minh-Ville, les tunnels de Cu Chi témoignent de l’ingéniosité et des capacités de résilience des Vietnamiens durant la guerre anti-américaine (1954-1975).
>>Mieux valoriser le patrimoine culturel de Hô Chi Minh-Ville
>>Ville intelligente: la mégapole du Sud à pied d’œuvre
>>Hô Chi Minh-Ville renouvelle son modèle de croissance

Pendant les années de guerre, Cu Chi, un des cinq districts suburbains de Hô Chi Minh-Ville (ancienne Saïgon), était surnommé la "région d’airain". Son réseau de tunnels était un vrai village souterrain, de 250 km de long sur trois niveaux à moins 3, moins 6 et moins 12 m sous la surface.

Les tunnels abritaient non seulement des milliers de combattants vietnamiens, mais aussi une logistique compliquée composée de tranchées, de bunkers, de pièges, d’abris anti-bombes et d’un système de ventilation incroyable. Ils furent utilisés pour lancer des campagnes contre les ennemis. Ils sont devenus une destination très appréciée des touristes, vietnamiens comme étrangers.


 
Texte: Thúy Hà/CVN
Photos: Pham Dung/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.