16/10/2016 17:44
Un énorme squelette de baleine à bosse, suspendu au plafond, accueille les visiteurs à l'entrée du plus grand aquarium d'Amérique du Sud, qui ouvrira ses portes le 9 novembre au coeur de la zone portuaire rénovée de Rio de Janeiro.
>>Vers la création du premier sanctuaire marin pour les dauphins en Amérique du Nord
>>La fièvre des poissons d’aquarium gagne le Vietnam
>>Londres habillée de mille feux pour sa première Fête des lumières

Le biologiste marin Marcelo Szpilman, concepteur de cette nouvelle attraction baptisée AquaRio, plus grand aquarium d'Amérique du Sud.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Cette baleine adulte, de 13 m et 37 tonnes, a échoué sur la plage de la Macumba (zone ouest de Rio) en juin 2014, probablement après avoir été heurtée par un navire car elle avait perdu un aileron", explique le biologiste marin Marcelo Szpilman, concepteur de cette nouvelle attraction baptisée AquaRio.

Jusqu'à présent, la bouillonnante cité brésilienne, visitée chaque année par près de trois millions de touristes du monde entier et plus de six millions de Brésiliens, ne comptait pas d'aquarium, un manque qui sera désormais comblé.

Construit sur cinq étages (26.000 m²) dans la zone portuaire de Rio réhabilitée pour les Jeux Olympiques d'août dernier, AquaRio, avec ses 4,5 millions de litres d'eau salée - l'équivalent de deux piscines olympiques -, "veut donner au public une sensation d'immersion totale", souligne M. Szpilman.

L'eau est pompée en haute mer, au large de la plage d’Ipanema, car celle de la baie de Rio "est polluée en métaux lourds", précise ce biologiste passionné de requins.

Acheminée jusqu'au port de Rio par navire, elle passe ensuite dans des canalisations avant d'être déversée dans l'aquarium où elle est constamment surveillée et traitée.

L'immensité d'eau dans un camaïeu de bleus et un éclairage réduit donnent l'impression de se déplacer au fond de la mer, le long des couloirs où se succèdent 28 aquariums aux parois en acrylique.

Le premier est consacré aux poissons "dangereux", comme la raie électrique ou le poisson lion (Pterois volitans).

Dormir avec les requins

L'attraction principale est un tunnel en acrylique de 20 m de long et 2 de large qui donne la sensation d'être immergé dans des millions de litres d'eau à 7 m de profondeur, au milieu des requins.

"Il est prévu que des enfants (à partir de six ans) puissent y passer la nuit avec leurs parents pour expérimenter la sensation d'être au fond d'un océan", affirme M. Szpilman.

Le visiteur pourra s'amuser aussi en créant un "poisson virtuel" qui le suivra dans son voyage dans les couloirs de l'aquarium. Dans tous les bassins, des écrans LED transmettront des informations sur les espèces et leur habitat.

L'eau d'Aquario est pompée en haute mer, au large de la plage d'Ipanema, car celle de la baie de Rio est polluée en métaux lourds.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un premier temps, AquaRio présentera 3.000 poissons de 350 espèces différentes dont une quarantaine de requins parmi lesquels le "nourrice Atlantique" (Ginglymostoma cirratum) qui peut atteindre 4,3 m et peser 400 kilos. Mais sa capacité maximum est de 8.000 poissons.

M. Szpilman souligne que 90% des animaux marins d'AquaRio ont été capturés dans la nature et sont ceux pêchés sur la côte brésilienne et consommés par la population locale. Car le rôle de cet aquarium est triple : éducation, recherche et protection des océans.

"Quand vous rapprochez les gens de cet univers extraordinaire, vous éveillez en eux le désir de préservation", estime M. Szpilman qui a pris pour modèle l'aquarium de Lisbonne et celui de Monterey, en Californie.

Avant de peupler les aquariums les poissons sont mis en quarantaine dans des quelques 400 bassins où une vétérinaire vérifie leur état de santé.

AquaRio abritera également un musée du surf, une salle d'exposition de coquillages, un centre de recherches pour la reproduction d'espèces en captivité, notamment celles en voie de disparition, et un centre de plongée qui permettra de nager au milieu des requins.

Certaines espèces comme la raie peuvent être touchées dans un bassin tactile.

Construit en quatre ans avec un budget de 130 millions de réais (37 millions d'euros) entièrement financés par l'initiative privée, il fonctionnera sept jours sur sept et pourra recevoir 1.000 personnes par heure. Un million de visiteurs sont attendus dès la première année.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Noël 2016 à Hô Chi Minh-Ville Depuis début décembre, à Hô Chi Minh-Ville, les librairies, les supermarchés ou encore les magasins spécialisés en décorations… sont remplis de produits et autres décorations de Noël.