05/01/2017 16:33
"L'Indonésie a suspendu sa coopération militaire avec l'Australie, après les préoccupations soulevées par un officier indonésien en matière de matériel de formation utilisé dans un centre de formation de langues étrangères à Perth, dans l’État d’Australie occidentale", a confirmé la ministre australienne de la Défense, Marise Payne.

>>Australie-Indonésie : accord de partenariat économique intégral en vue
 

Les soldats australiens et indonésiens participent à une exercice commune.
Photo: Reuters/VNA/CVN


Mme Marise Payne a affirmé que certaines interactions entre les deux armées avaient été reportées jusqu’à ce que la question soit réglée. "La coopération dans d’autres domaines se poursuit", a-t-elle commenté, et de préciser qu’une enquête était "en cours de finalisation".

"L’Australie est engagée dans une relation de défense forte avec l’Indonésie, notamment par la coopération en matière de formation", a affirmé la ministre australienne, soulignant que "nous travaillerons avec l’Indonésie pour rétablir notre coopération dans les meilleurs délais". 

Selon le quotidien indonésien Kompas, cette décision est intervenue après qu'un instructeur des Komando Pasukan Khusus (ou Kopassus), c’est-à-dire les forces spéciales indonésiennes, a découvert du matériel de formation qu'il a jugé irrespectueux à l'égard de son pays et des forces armées et d'autres écrits insultant à ses yeux le symbole indonésien de la Pancasila, soit les cinq principes fondateurs de l’Indonésie, lors d'un programme d'échanges dans un centre de formation australien.

Le porte-parole de l’Armée indonésienne, le général de brigade Wuryanto, a indiqué que leur coopération militaire avait été suspendue mi-décembre.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Le 7e festival des métiers traditionnels de Huê débute Le 7e festival des métiers traditionnels de Huê 2017 a débuté le 28 avril dans la ville de Huê, province centrale de Thua Thiên-Huê, en réunissant 327 artisans de 40 villages artisanaux et établissements à travers le pays.