Xiné-Tâp Su, un nouveau terrain de jeu pour les cinéphiles du Centre

Une cinémathèque vient d’être inaugurée à Dà Nang (Centre) par le ciné-club du Centre du Vietnam «Xiné-Tâp Su» afin de présenter aux cinéphiles des films classiques, des films d’art et autres films célèbres du Vietnam comme du monde. Elle sera également le lieu de séminaires organisés pour les cinéastes.

Un atelier de pratique du court-métrage du réalisateur Nguyên Hoàng Diêp et du caméraman Pham Quang Minh au ciné-club

Le club Xine-Tâp Su a été créé le 29 mai 2011 à Dà Nang par Mme Mzung, de son vrai nom Nguyên Thi Dung. Ce premier club du court-métrage du Centre, dont nombre de membres sont des lycéens et étudiants de grandes villes de la région comme Huê, Dà Nang ou Hôi An, est dirigé par le metteur en scène Phan Dang Di. Ayant pour objet de faire mieux connaître le septième art aux jeunes, il organise régulièrement des séminaires d'analyse de courts-métrages ainsi que des rencontres-débats avec des réalisateurs professionnels. Il possède également un site, www.xineshop.com, qui publie des critiques de film et des articles sur le cinéma vietnamien et international. Enfin, ce club recherche également des financements pour la production de films. Son projet pionnier de «Cinema Land», qui est soutenu entre autres par le Fonds Hubert Bals, le Conseil des arts du Danemark, le British Council et l’Association des cinéastes de la ville de Dà Nang, permet à ses membres d’accéder plus aisément aux métiers du cinéma, tout en les soutenant dans l’expression de leurs talents. En fait, ce projet comprend trois parties, la «Cinema Library» - la bibliothèque du cinéma -, le «Cinema Talk» - des séminaires professionnels et projection des films, ainsi que le «Cinema Factory» - ou la fabrique du cinéma. Point particulier, les cinéastes de talent peuvent s’impliquer dans cette fabrique du cinéma en bénéficiant d’un soutien financier pour réaliser leurs propres films. «Il y a deux ans, nous nous réunissions souvent dans un café, puis Mme Dzung et moi, nous sommes efforcés de louer un bureau que nous avons trouvé au 79, rue Xuân Diêu. Désormais, les membres du club peuvent voir, étudier et analyser les films classiques afin d’améliorer leurs connaissances, et nous souhaitons qu’ils puissent produire leurs propres films dans un proche avenir», explique le réalisateur Phan Dang Di.

Hai Vu/CVN


    

back to top