15/05/2019 08:56
La Journée du Vesak commémore trois événements importants dans la vie de Bouddha: sa naissance, son éveil spirituel et son entrée au Nirvana. L’événement, organisé par l’ONU, est considéré comme une grande fête religieuse et culturelle internationale.
>>Le bouddhisme en liesse pour la naissance de Bouddha
>>La pagode Tam Chuc fait peau neuve
>>Le bouddhisme au service de la paix

Le Vesak, un jour important dans la vie de Bouddha. Photo: VNA/CVN

Le Vesak vient du nom Vaisakha désignant le mois lunaire du calendrier hindou qui tombe généralement entre avril et mai du calendrier grégorien. Selon une croyance ancienne d’Inde, berceau du bouddhisme, le jour de la pleine lune du Vaisakha est considéré comme le plus sacré de l’année. Il s’agit du jour où Siddhartha Gautama, dit Shakyamuni et ultérieurement Bouddha, est né, en 623 avant Jésus-Christ. C’est également le jour où il a atteint l’état d’illumination (bouddhéité) en 598 avant J.-C, et le jour où il s’est éteint (parinirvana) à l’âge de 80 ans, en 543 avant J.-C.

L’Assemblée générale de l’ONU, par sa résolution 54/115 de 1999, reconnait la Journée du Vesak comme une fête religieuse sacrée et de portée internationale pour la paix. L’Organisation onusienne salue les contributions que le bouddhisme, l’une des plus anciennes religions du monde, apporte et continue d’apporter à la spiritualité de l’humanité. Le  Vesak est célébré chaque année depuis 2001 au siège de l’ONU à New York et dans d’autres bureaux des Nations unies à travers le monde. Il est alors devenu une grande célébration annuelle publique dans les pays comme le Vietnam, le Népal, Singapour, la Thaïlande, le Cambodge, la République de Corée, la Malaisie, le Sri Lanka, le Myanmar, l’Indonésie, le Pakistan et l’Inde.

Le choix du jour varie selon chaque pays. Au Vietnam, en Chine, au Japon et en République de Corée, la Journée du Vesak tombe le 8e jour du 4e mois lunaire et incarne l’occasion idéale pour se plonger dans les enseignements de Bouddha, son message de compassion, de paix et de bonne volonté ainsi qu’à honorer les valeurs humaines.

Trois éditions au Vietnam

L’organisation annuelle du Vesak "est une bonne politique onusienne visant à affirmer et propager les valeurs fondamentales du bouddhisme dans la vie spirituelle", affirme Bùi Huu Duoc, chef du Département du bouddhisme du Comité des religions du gouvernement.  En effet, cet événement est devenu au Vietnam, pays de tradition bouddhiste, une fête culturelle et de solidarité nationale comme mondiale, transmettant un message de paix et d’amour de la pensée bouddhiste, dans le but d’approfondir la solidarité entre les pays et les territoires.

Le Vietnam a accueilli pour la première fois la Journée du Vesak en 2008 à Hanoï, réunissant alors 900 délégués internationaux de 74 pays et territoires et d’organisations internationales. Son thème était "Contributions du bouddhisme dans l’édification d’une société équitable, démocratique et civilisée". Les participants ont alors débattu de divers enjeux mondiaux liés à quatre aspects principaux de la vie sociale que sont la religion, la culture, l’éducation et le tourisme.

Le Centre de la culture bouddhique de Tam Chuc à Hà Nam a été choisi pour les festivités de la Journée du Vesak 2019. Photo: Lâm Khanh/VNA/CVN

La Déclaration de Hanoï 2008 s’est notamment focalisée sur les contributions du bouddhisme et a appelé la communauté internationale à renforcer ses efforts pour un monde de développement durable au travers de dialogues sur la base du respect et de la confiance réciproques. Cette Déclaration affirme que le développement socio-économique, en l’absence de paix et de respect des droits de l’homme, n’est pas durable. Le Vesak 2008 s’est déroulé à un moment où le monde faisait face à de grandes perturbations: catastrophes naturelles, épidé-mies, sans oublier guerres et conflits enlevant chaque jour la vie à des millions de personnes innocentes.

Le bouddhisme et les OMD

Le Vesak 2014, organisé à la pagode Bai Dinh, province de Ninh Binh (Nord) avait pour thème "Le bouddhisme contribuant à la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) de l’ONU". Il a réuni plus de 1.000 délégués et représentants d’églises bouddhiques, des professeurs, des docteurs et des chercheurs sur le bouddhisme venus de 95 pays et territoires et environ 10.000 bonzes, bonzesses et fidèles vietnamiens. La Déclaration de Ninh Binh 2014 a insisté sur les trois piliers du développement durable que sont la protection environnementale, le dévelop-pement économique et l’équité sociale. Elle encourage également la participation des bouddhistes à la promotion de la paix, à la sensibilisation de tous à la pensée du bouddhisme.

Cette année, le Vietnam organise la 16e édition de la Journée du Vesak au Centre culturel du bouddhisme de Tam Chuc, province de Hà Nam. Jamais un Vesak n’a accueilli autant de chefs d’État et de gouvernements, a déclaré à la presse le bonze supérieur Thich Gia Quang, vice-président du Conseil d’administration de l’Église bouddhique du Vietnam (EBV) et chef du comité d’information et de communication du Comité central de l’EBV. En effet, avec pour thème "Approche bouddhiste à l’égard du leadership mondial et du partage des responsabilités pour une société durable", le Vesak 2019 a vu la participation de 1.650 délégués venus de 112 pays et territoires. Les participants se sont réunis pour discuter de la paix dans le monde et de l’impact de la 4e révolution industrielle sur les bouddhistes.

L’organisation des éditions des Journées du Vesak contribue à renforcer le rôle de l’EBV à l’international et à réaffirmer la responsabilité du Vietnam en tant que membre de l’ONU.
Linh Thao/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

Diverses activités de promotion du tourisme prévues à Quang Binh La province de Quang Binh, dans le Nord du pays, organisera de nombreuses activités ces prochains mois pour attirer les touristes, notamment à l’occasion du Nouvel An 2020.