Un nouveau gouvernement formé en Suède

Un nouveau gouvernement suédois a été annoncé mardi 18 octobre, composé du Premier ministre Ulf Kristersson, récemment élu, et de 23 ministres du Parti modéré, des chrétiens-démocrates et du Parti libéral.

>> La Suède envoie sa demande d’adhésion à l’OTAN dès lundi 16 mai

>> Suède : l'alliance de droite en tête aux élections législatives

Le conservateur Ulf Kristersson a été élu Premier ministre suédois, le 18 octobre. 

Ce gouvernement minoritaire coopèrera sur les questions de budget et de politique avec le parti d'extrême-droite Démocrates suédois, qui est devenu le deuxième plus important parti du pays à l'issue des élections générales du 11 septembre.

Ce nouveau gouvernement a été annoncé par M. Kristersson à l'issue de son discours de politique générale devant le Parlement. Il comprendra Tobias Billstrom au poste de ministre des Affaires étrangères, Elisabeth Svantesson en tant que ministre des Finances, Pal Jonson en tant que ministre de la Défense, Gunnar Strommer en tant que ministre de la Justice, Jessika Roswall en tant que ministre des Affaires européennes, et Ebba Busch en tant que ministre de l'Energie, des affaires et de l'industrie.

Dans son discours devant le Parlement, M. Kristersson a déclaré que la Suède était "un pays en plein coeur de plusieurs crises parallèles", comprenant la criminalité organisée, la crise de l'énergie, l'envolée de l'inflation, la menace de la récession, l'échec de l'intégration, et les obstacles sur la route vers l'adhésion à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

"De ce fait, mon message d'aujourd'hui est un message austère : la situation actuelle est très difficile. Et elle pourrait facilement s'aggraver considérablement", a déclaré M. Kristersson.

Xinhua/VNA/CVN

back to top