02/04/2021 17:01
La N°1 mondiale Ashleigh Barty défendra son titre contre Bianca Andreescu, en finale du tournoi de Miami, où les demi-finales messieurs opposeront le Polonais Hubert Hurkacz, tombeur du Grec Stefanos Tsitsipas, au Russe Andrey Rublev, et l'Espagnol Roberto Bautista à l'Italien Jannik Sinner.
>>Tennis : surprise à Miami, Osaka sort en quarts surclassée par Sakkari
>>Tennis : Humbert et Mannarino calent, plus aucun français à Miami

L'Australienne Ashleigh Barty face à l'Ukrainienne Elina Svitolina en demi-finale du Masters 1000 de Miami, le 1er avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'Australienne âgée de 24 ans, lauréate de l'épreuve en 2019, Ashleigh Barty s'est qualifiée aux dépens de l'Ukrainienne, 5e mondiale, Elina Svitolina 6-3, 6-3. Une adversaire redoutée, qui l'avait battue six fois lors de leurs sept précédentes confrontations.

Barty s'est montrée plus agressive, plus précise aussi dans les échanges. Et ce malgré une gêne abdominale, qui a nécessité l'intervention d'une médecin, venue lui appliquer un patch après le 3e jeu (2-1) de la seconde manche.

Si cette victoire a été assurée solidement, son parcours jusqu'en finale n'aura pas été de tout repos. Elle a dû sauver une balle de match dès son entrée en lice face à la Slovaque Kristina Kucova issue des qualifications, et a encore été poussée au 3e set face aux Bélarusses Victoria Azarenka et Aryna Sabalenka.

"Cela n'arrive pas très souvent de s'en sortir en ayant effacé une balle de match. Ça vous rend plus ouvert sur l'idée que tout est possible pour le reste du tournoi", a expliqué Barty qui a justement eu mercredi 31 mars la certitude de conserver sa place de N°1 mondiale, après l'élimination surprise de sa dauphine, le Japonaise Naomi Osaka, balayée 6-0, 6-4 par Maria Sakkari.

Féroce bataille 

Cette dernière a livré jeudi 1er avril une féroce bataille de 2h42, en session nocturne retardée par la pluie tropicale, mais elle a fini par céder face à Andreescu, après dernier set étouffant de suspense, la Canadienne ayant réussi par deux fois à débreaker la Grecque qui pensait avoir fait le plus dur.

Tout s'est joué dans le tie-break, durant lequel Andreescu a définitivement pris le dessus à sa 3e balle de match.

Chez les hommes, Hubert Hurkacz, 37e mondial, a lui déjoué les pronostics en battant Stefanos Tsitsipas 2-6, 6-3, 6-4, pour accéder pour la première fois de sa carrière à une demi-finale d'un Masters 1000.

Il partait d'autant moins favori qu'il déplorait jusque-là six défaites lors de leurs sept premières confrontations.

Tsitsipas a d'ailleurs mené 6-2, 2-0. "Et là, j'ai perdu le contrôle. Le mérite en revient à Hurkacz, mais c'est une défaite très décevante, j'avais une opportunité à saisir dans ce tournoi", a regretté le N°5 mondial, qui a vu son adversaire élever son niveau de jeu et forcer le passage vers un troisième set.

Rublev favori 

Le Russe Andrey Rublev, après sa victoire en quart de finale du tournoi de Miami face à l'Américain Sebastian Korda, le 1er avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un moment de tension est alors survenu entre l'arbitre de chaise et le Grec, le premier reprochant au second de mettre trop de temps pour changer de maillot. Un avertissement sans pénalité au bout, qui n'a pas réveillé Tsitsipas et encore moins perturbé Hurkacz.

Le Polonais a continué à prendre l'ascendant pour s'envoler vers sa plus belle victoire à ce jour dans un Masters 1000.

Il jouera vendredi 2 avril pour une place en finale contre Andrey Rublev, qui est venu à bout 7-5, 7-6 (9/7) de l'Américain Sebastian Korda, fils de l'ancien vainqueur de l'Open d'Australie (1998) Petr Korda.

Ce duel de cogneur a offert de beaux points. Korda, manifestement diminué par une douleur à une cuisse, s'est accroché malgré des échappées à 5-2 de son adversaire dans chaque set, avant de finalement craquer face au travail de sape de Rublev.

Comme Hurkacz, mais aussi Roberto Bautista (12e mondial) et Jannik Sinner (31e), le Russe de 23 ans atteint pour la première fois de sa carrière le dernier carré à Miami. Mais du fait de son classement, 8e mondial, c'est lui désormais le favori pour la victoire finale.

"Peut-être devrais-je ressentir une pression supplémentaire, parce que je suis le seul rescapé du top 10. Mais j'ai perdu contre Hurkacz l'an passé, Bautista m'a battu il y a deux semaines et Jannik a déjà vaincu des top 10. Donc au final, tout le monde peut gagner maintenant", a-t-il tempéré.
 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Ninh Binh est prête à accueillir l’Année nationale du tourisme 2021 La cérémonie d’ouverture de l’Année nationale du tourisme 2021 aura lieu dans la soirée du 20 avril au site national spécial de l’ancienne capitale Hoa Lu, dans la commune de Truong Yên, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).