Ski alpin : Braathen solaire, Pinturault 5e à Val d'Isère

Le flamboyant Norvégien Lucas Braathen a remporté le premier slalom de la saison dimanche 11 décembre à Val d'Isère (Savoie), où Pinturault a pris la 5e place après la faute de Clément Noël en première manche.

>> Ski alpin : reprise du ski à Levi avec un classique Shiffrin/Vlhova

>> Ski alpin : Gut-Behrami retrouve la victoire en géant à Killington

>> Ski alpin : Kilde, toutes griffes dehors sur la descente de Beaver Creek, répond à Odermatt

Le Norvégien Lucas Braathen a remporté le premier slalom de Coupe du monde de l'hiver, dimanche 11 décembre 2022 à Val-d'Isère (Savoie), France.
Photo : AFP/VNA/CVN

Derrière Braathen, l'Autrichien Manuel Feller, déjà 2e du géant samedi, pointe à 84 centièmes, et le Suisse Loïc Meillard à 98 centièmes.

Neuf mois d'attente depuis la fin de saison, des heures en salle de musculation et à l'entraînement sur les pistes du monde entier pour la promesse d'une dizaine de courses dans l'hiver seulement. La faute et l'élimination de Clément Noël, en première manche, sont d'autant plus cruelles dans ce sport aux occasions rares quand on ne dispute qu'une seule discipline.

À domicile, dans la station qui l'a fait skieur de haut niveau entre 15 et 17 ans, le champion olympique de Pékin a enfourché dès le bas de la première manche et s'est mis sous pression avant le prochain slalom le 22 décembre à Madonna di Campiglio (Italie).

"Je me suis fait bouger, je n'ai pas bien skié, c'était bien fluide mais j'ai trop contrôlé. Ce n'était pas comme j'aurais aimé. Je suis frustré de commencer la saison comme ça... Ça me met +dans le jus+ pour la deuxième course (le 22 décembre à Madonna di Campiglio)", a-t-il commenté.

Le clan français a pu se réjouir de la performance solide d'Alexis Pinturault, finalement 5e à 1 sec 33. Monté sur le podium en super-G à Beaver Creek la semaine dernière (3e), le No1 mondial 2021 retrouve timidement des couleurs après une saison passée ratée.

Victor Muffat-Jeandet, pour son premier slalom depuis sa blessure à une cheville en janvier, a pris la 19e place à 2 secondes 39.

"Course de fou"

Après les chutes de neige des derniers jours, un grand soleil a fini par envahir Val d'Isère, une météo qui sied parfaitement au vainqueur du jour Lucas Braathen.

Le souriant Norvégien au cache-cou beige, brésilien par sa mère, s'est montré grandiose en établissant le meilleur temps du second tracé après avoir réussi le 2e temps du premier, au lendemain de sa 9e place en géant.

À 22 ans, cet immense espoir du ski mondial décroche une 3e victoire en Coupe du monde, la deuxième en slalom.

"Quelle course de fou ! La Face de Bellevarde est de toute façon toujours un sacré défi. Les sentiments en passant la ligne sont indescriptibles", a commenté le vainqueur.

Également capable de gagner en géant, Braathen a aussi montré qu'il pouvait briller en vitesse, en témoigne sa 7e place la semaine passée pour son premier super-G à Beaver Creek.

Ce passionné de mode, auteur d'une collection de vêtements d'hiver, avait été stoppé net par une déchirure du ligament interne du genou gauche en janvier 2021, avant de revenir fort dès l'automne.

Seul ombre au tableau pour ce fan de football : l'élimination surprise de la Seleçao en quart de finale de la Coupe du monde de football, vendredi, par la Croatie.

"Je ne suis pas d'humeur triste. Je suis joyeux aujourd'hui. J'ai assez pleuré l'autre soir", a-t-il plaisanté. "Je suis heureux d'avoir rétabli une certaine justice aujourd'hui à Val d'Isère!"

Pas au départ comme d'habitude en slalom, le Suisse Marco Odermatt mène toujours le classement général de la Coupe du monde avant d'enchaîner cinq courses en cinq jours à partir de jeudi prochain.

AFP/VNA/CVN

back to top