Sécurité alimentaire : la FAO appelle à une pêche durable 

L'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a appelé dimanche 5 juin à "une exploitation durable des océans, des mers et des ressources marines pour atténuer les pressions exercées sur les moyens d'existence et garantir la sécurité alimentaire".

>>Pêche : des "écarts importants" subsistent entre Londres et Paris, les sanctions s'éloignent temporairement

>>Pêche : négociations Paris - Londres, la menace de sanctions plane

Pêche au large des côtes du Sud-Est de l'Angleterre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"La durabilité est l'unique voie possible" pour sauver les ressources halieutiques, a indiqué la FAO à l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), célébrée chaque année le 5 juin.

"Le poisson et les autres produits aquatiques jouent un rôle essentiel dans la lutte contre la faim et la pauvreté", a souligné l'organisation onusienne, signalant que les activités de pêche INN sont responsables de la perte de 11 à 26 millions de tonnes de poisson chaque année, dont la valeur économique est estimée à 10 à 23 milliards d'USD.

"Les activités de pêche INN menacent la gestion durable de nos ressources marines, une situation encore exacerbée par la surpêche", a averti la FAO, notant que "ces pratiques entravent les efforts mondiaux, nationaux et régionaux de conservation et de gestion des stocks de poissons et freinent les progrès vers la réalisation des objectifs de durabilité et de responsabilité à long terme, notamment l'ODD14".

Cet objectif ambitieux ne pourra être atteint qu'avec des efforts accrus pour communiquer clairement au grand public les effets négatifs de la pêche illégale, non déclarée et non réglementée, a-t-elle ajouté.

Face à la hausse de la consommation à l'échelle mondiale, la FAO a recommandé l'implication du poisson dans les stratégies relatives à la sécurité alimentaire, rappelant qu'environ 10% de la population mondiale dépend de la pêche pour vivre.

S'appuyant sur les efforts mondiaux visant à favoriser la conservation à long terme et l'utilisation durable des ressources halieutiques, l'ONU a célébré la première Journée internationale de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée le 5 juin 2018.

L'année 2022 a été, en outre, proclamée année internationale de la pêche et de l'aquaculture artisanales. Cette initiative vise à sensibiliser le public à l'importance d'une pêche durable, tout en attirant l'attention sur les difficultés rencontrées par les petits pêcheurs et les femmes qui constituent 90% de la main-d'œuvre du secteur halieutique au niveau mondial.

APS/VNA/CVN