04/08/2020 16:11
Egan Bernal (Ineos), le vainqueur du dernier Tour de France, a marqué les esprits en s'imposant lundi 3 août dans l'étape reine de la Route d'Occitanie reliant Saint-Gaudens (Haute-Garonne) au col de Beyrède (Hautes-Pyréneés) avec plus de 30 secondes d'avance sur Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), quatrième.
>>Cyclisme : la revanche de van Aert sur les Strade Bianche
>>Tour de Burgos : le cyclisme reprend par l'Espagne

Le Colombien Egan Bernal (Ineos), vainqueur de la 3e étape de la Route d'Occitanie, entre Saint-Gaudens et Col-de-Breyere, à Le Garric, le 3 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Colombien, rentré en Europe mi-juillet pour peaufiner sa préparation en Andorre, et qui avait annoncé avant le début de l'épreuve vouloir "se faire plaisir et monter en puissance jusqu'au Tour" a frappé fort et rappelé qu'il serait bien le principal favori à sa propre succession au début de la prochaine Grande Boucle.

Parmi les principaux favoris, venus se jauger à moins de quatre semaines du début du Tour de France (29 août-20 septembre), c'est bien lui qui a fait meilleure impression, terminant avec 10 secondes d'avance sur son coéquipier franco-russe Pavel Sivakov et 17 secondes sur le Russe Alexandr Vlasov (Astana).

Thibaut Pinot (FDJ-Groupama), relégué à 31 secondes, a limité la casse sans parvenir à suivre le grimpeur colombien. "Il ne m'a pas manqué grand-chose et je suis plutôt content, rassuré" a-t-il estimé une fois la ligne franchie.

Parmi les autres têtes d'affiche, Warren Barguil (Arkea Samsic), l'Australien Richie Porte (Trek-Segafredo) ou encore Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) ont également fini dans le Top 10 mais à plus d'une minute du prodige colombien.

Dans cette étape de montagne ponctuée de quatre cols -dont trois de 1re catégorie-, plus de 4.000 mètres de dénivelé et une montée finale longue de 10,9 km (7,2% de moyenne), c'est l’équipe Ineos, impressionnante de maîtrise, qui a fait l'essentiel du travail.

Face à la puissance de l'équipe britannique, l'échappée matinale, animée notamment par les Français Lilian Calmejane (Total-Direct Energie) et Julien Bernard (Trek-Segafredo) a finalement rendu les armes à 10 km de l'arrivée.

C'est le moment qu'a choisi Bernal pour essorer ses adversaires dont son propre coéquipier, le Britannique Christopher Froome.

Encore incertain d'être sélectionné sur la prochaine Grande boucle, lui qui a pourtant remporté l'épreuve à quatre reprises, Froome a terminé à plus de cinq minutes de son jeune coéquipier et n'a pas vraiment rassuré son équipe sur ses aptitudes en montagne.

La dernière étape de cette route d'Occitanie est- prévue mardi 4 août entre Lectoure (Gers) et Rocamadour (Lot). Egan Bernal devrait y conserver son maillot orange de leader.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Une campagne de communication pour stimuler le tourisme Une campagne de communication sur le thème "Bonjour Hô Chi Minh-Ville" se déroulera d’octobre à fin janvier pour promouvoir l’image d’une Hô Chi Minh-Ville sûre et conviviale et stimuler la demande touristique intérieure.