Riz sain, fierté de la commune Tri Luc

D'une zone purement agricole, après un temps de restructuration, Tri Luc ainsi que de nombreux autres localités de la province de Cà Mau ont porté leurs espoirs sur les crevettes. Bien qu’une zone soit planifiée pour la production simultanée de riz et de crevettes, pendant longtemps, les agriculteurs ne se sont pas intéressés à la culture du riz…

>> Environ 10.000 ménages agricoles bénéficient du projet de chaîne de valeur du riz

>> Les exportations du riz vietnamien dépasseront l'objectif annuel

Le riz de Tri Luc est la fierté de la Commune Tri Luc
Photo : CTV/CVN

Par conséquent, la monoculture de la crevette n’apporte pas les recettes attendues pour les paysans, en raison des changements climatiques incessants. Certains relancent audacieusement la culture du riz sur les zones d’élevage de crevettes et cela montre des effets positifs. En 2016, Tri Luc avait restauré la rotation culturale riz-crevettes sur la quasi-totalité de la zone de production. C'est le meilleur choix à faire pour Tri Luc dans son parcours de développement.

Hà Minh Sua, vice-président de la commune de Tri Luc, a déclaré : "Le modèle de champs de riz - crevette est apprécié, mais nous devons toujours opérer des changements pour avoir une percée et une durabilité de production agricole". En effet, % des agriculteurs choisissent les variétés de riz de haute qualité ST24 et ST25, produites selon les normes de riz propre. Notamment, sur 300 ha de riz biologique local, 120 ha ont été reconnus conformes aux normes européennes strictes, correspondant à la naissance de la coopérative agricole Tri Luc.

Lê Van Mua, président du conseil d'administration, directeur de la coopérative agricole Tri Luc, a déclaré : "La coopérative s’est liée avec plus de 450 foyers d'agriculteurs, soit environ 600 ha de rizières propres. Le riz  est vendu au prix contractuel du partenaire, la Sarl d’Alimentation Tân Vuong (An Giang)".

Hà Minh Sua a ajouté : "Les coopératives locales, Tri Luc et Doan Phat , ont joué un grand rôle dans l'organisation de la chaîne de production locale. En moyenne, la production annuelle totale de riz de Tri Luc est d'environ 10.000 tonnes, toutes couvertes par des contrats avec des partenaires majeurs et des prix stables".

Ne s'arrêtant pas là, le riz de la commune Tri Luc est au standard OCOP (à chaque commune son produit) 3 étoiles en 2020. Selon M. Mua, la marque de riz Hoàng Yên s'est fermement établie sur le marché national. Le prochain plan de la coopérative Tri Luc est de lancer prochainement le riz propre de Hoàng Yên sur le marché international.

Actuellement, un partenaire thaïlandais s’est penché sur la question et a proposé des conditions contractuelles pour le riz Hoàng Yên à exporter. "Très bien, et donc, le riz Hoang Yên n'est pas seulement du riz propre mais prochainement du riz biologique, non seulement consommé par les Vietnamiens mais aussi par les étrangers", a ajouté M. Mua.

Créer une marque pour les crevettes

Les crevettes géantes d'eau douce de Tri Luc sont aux normes internationales.
Photo : CTV/CVN

Le riz prenant une direction prometteuse, l'amélioration de la valeur des crevettes géantes d'eau douce est le second point sur lequel travaille activement Tri luc. La superficie réelle d'élevage de crevettes géantes d'eau douce dans les rizières est de plus de 2.400 ha. La productivité moyenne est d'environ 1.000 tonnes /an. Cependant, sur le marché, le prix de la crevette géante d'eau douce reste un problème difficile pour les éleveurs.

M. Sua a déclaré : "La crevette n'est pas vendue via des contrats aux prix fixes, les prix fluctuent en fonction du marché, la question est donc de savoir comment améliorer la valeur, assurer la production et le profit pour les agriculteurs". En conséquence, le secteur de la crevette de Tri Luc, notamment les crevettes géantes d'eau douce, s'efforce d'obtenir la certification européenne ASC avec le soutien de Minh Phu Seafood Corporation. Il est prévu que dans la première phase, Tri Luc disposera d'une zone propre d’élevage de crevettes de 550 ha. Parallèlement, la commune pilote un modèle d'élevage de crevettes géantes d'eau douce à grande échelle, permettant l'élevage de crevettes d'eau douce toute l'année.

Pour l’avenir de la crevette géante d'eau douce, la coopérative Tri Luc va négocier sur le marché de production. Dès les premiers jours de la récolte de cette année, une délégation de partenaires coréens s'est rendue dans la zone de crevette géante d'eau douce de Tri Luc pour s'informer sur le marché et signer des contrats. Ce qui intéresse le partenaire coréen, c'est de savoir si la crevette géante d'eau douce ici est propre, si les conditions d'exportation sont garanties, si la zone des matières premières a une production stable.

Cependant, avec la demande du partenaire coréen de fournir un approvisionnement continu de plus de 20 tonnes/mois, et la taille des crevettes géantes d'eau douce de 10 à 15 crevettes/kg, la coopérative Tri Luc a constaté qu'elle ne peut pas répondre aux commandes coréennes en raison de conditions de production locale qui restent limitées.

M. Mua a partagé : "C'est une suggestion pour nos paysans d'organiser la production de manière plus appropriée et professionnelle s'ils veulent saisir de grandes opportunités. Dans l'immédiat, la coopérative Tri Luc favorisera la promotion et trouvera le marché approprié à la production actuelle de crevettes géantes d'eau douce. Espérons que les crevettes géantes d'eau douce seront bientôt comme le riz, touchant de plus en plus de marché, apportant des revenus plus élevés pour la population".

Tri Luc est devenu une place inspirante pour le modèle de développement durable de l'agriculture de Cà Mau. En particulier, son orientation est d'établir une production propre, des produits agricoles propres et les chaînes de valeur ajoutée.

Quang Châu/CVN

back to top