24/08/2021 21:34
Grâce à une technologie toujours plus high-tech, la valeur de production de produits aquatiques de la province septentrionale de Ninh Binh a atteint, en 2020, près de 2.000 milliards de dôngs, soit le double par rapport à 2015. Ce succès a permis de porter à plus de 20% la valeur du secteur agricole sur la valeur totale créée par la province.
>>Former davantage de travailleurs qualifiés pour la province de Ninh Binh
>>Ninh Binh ambitionne de devenir une destination majeure
>>Ninh Binh met l'accent sur la transformation numérique dans le tourisme

Modèle d'élevage de crevettes dans le district de Kim Son, province de Ninh Binh (Nord).

Afin de lutter contre la pénurie de crevettes dans le Nord du pays, qui commence à partir du Têt traditionnel (au mois de février du calendrier lunaire) jusqu’au mois de mars ou d’avril, quelques agriculteurs vivant dans la région côtière du district de Kim Son ont mis en application la technologie d'élevage de crevettes sous bâche. Cette nouvelle technologie leur permet de gagner entre 9 et 10 milliards de dôngs par hectare.

Ainsi, cette nouvelle mesure permet aux habitants vivant dans la région septentrionale d’avoir accès à des crevettes fraîches, au lieu de produits congelés transportés des localités méridionales.

Selon l’estimation d’un représentant de la compagnie par actions Binh Minh, l'élevage de crevettes sous bâche, utilisant de petites maisons coniques avec des cadres en acier, des filets et du nylon, et qui applique de la haute technologie dans le processus d'élevage, permet de mieux contrôler la température, l'eau, la nourriture et les micro-organismes. Cela contribue ainsi à maintenir l'environnement dans un état idéal pour la croissance des crevettes.

À ce moment-là, le processus d’élevage n’est pas interrompu par le climat et la météo, permettant en toute saison d’avoir un taux de réussite de la culture approchant les 100%.  Ce succès devrait favoriser la culture super intensive durant toute l'année.

D’après Pham Van Hai, chef de la station de production de produits aquatiquesde Kim Son et Yên Khanh (Office de produits aquatiques du Service provincial de l’agriculture et du développement rural), la technologie d'élevage de crevettes dans la tente de bâche est considéré comme la plus efficace, contribuant à diminuer les aléas météorologiques, les risques des épidémies et la pollution environnementale.

Changement
de modèle de croissance

Dix d’hectares de tente de bâche contribueront à augmenter d’environ 20 % le rendement de produits aquatiques de la province. Cependant, ce nouveau modèle nécessite un grand investissement initial, se comptant en milliards de dôngs. Cela constitue un grand défi pour les producteurs voulant se lancer dans cette nouvelle aventure high-tech.

C’est pour cette raison que la Résolution N°05-NQ/TW sur certaines préconisations et politiques importantes pour la poursuite du changement de modèle de croissance en vue d'élever la qualité de la croissance, de la productivité du travail et de la compétitivité de l’économie, a été publiée et aide des éleveurs de crevettes à avoir accès facilement aux emprunts à des taux d’intérêts préférentiels.

Depuis 2015, Ninh Binh compte environ 40 ha de tente de bâche de crevettes, en regroupant la participation d’une dizaine de foyers, avec un revenu annuel de plusieurs milliards de dôngs.

À côté de crevettes, l’innovation technologique a également aidé Kim Son à devenir, ces dernières années, un fournisseur important de palourdes et d’huîtres de reproduction pour les provinces et localités du Nord. Chaque année, environ 70 milliards de naissains de palourdes et 12 milliards de naissains d'huîtres sont mises sur le marché, permettant aux producteurs de gagner annuellement une centaine de milliards de dôngs.

Récemment, ledit Service provincial a publié le QR Code pour des naissains de palourdes et d'huîtres pour la consommation à la province de Quang Ninh.

Kim Son obtient également des succès remarquables dans l’élevage de produits aquatiques à plus haute valeur encore, comme crabes de mer, l’arca sanguinolente, ou encore de poisson tilapia rouge (diêu hông).

Actuellement, Ninh Binh recense près de 11.000 hectares d’aquaculture en eau douce, dont près de 4.000 hectares ont été convertis à partir de terres rizicoles inefficaces, avec une capacité annuelle de 7 à 15 tonnes par hectare.


La Résolution N°05-NQ/TW affirme que le changement du modèle de croissance a pour objectif d'élever la productivité du travail et la compétitivité de l’économie afin que celle-ci se développe rapidement et durablement, en assurant la stabilité économique et en maintenant la défense, la sécurité, le progrès social, l’équité sociale, et la biodiversité.

La résolution pose des objectifs précis, notamment une inflation en deçà de 5%, une dette publique ne dépassant pas 65% du PIB, dont une dette gouvernementale de 55% du PIB au plus, et envers l'étranger, de 50% du PIB, pour la période 2016-2020.
 

Texte et photo : Nguyên Luu - Anh Tuân/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.