18/08/2021 22:49
Afin d'améliorer la compétitivité des produits agricoles vietnamiens, les paysans et les entreprises ont tendance à s’intéresser de plus en plus à la question de l’emballage et de la conservation après récolte.
>>Pour mieux écouler les fruits et légumes
>>Les agriculteurs au cœur de la transition numérique
>>La science et la technologie au service de l’agriculture

Grâce à l’augmentation de la durée de conservation, de nombreux types de fruits et légumes frais vietnamiens pourront être exportés vers l'UE par voie maritime.
Photo : VNA/CVN

Certaines recherches sur la conservation des produits agricoles post-récolte donnent également des résultats positifs.

Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les pertes après récolte des produits agricoles dans les pays en développement peuvent atteindre 20 à 30%. Cela signifie qu'environ 20 à 30% des produits agricoles ne parviennent pas aux consommateurs.

Un taux élevé de perte post-récolte

Au Vietnam, la perte post-récolte pour les céréales est d'environ 10%, pour les tubercules de 10-20%, et pour les légumes, de 10-30%. Cela est principalement dû à des méthodes de récolte, d’emballage, de transport et de stockage inappropriées. Actuellement, la technologie d'emballage au Vietnam est encore très arriérée par rapport aux pays avancés.

Ces dernières années, les exportations de fruits et légumes du Vietnam ont fortement et continuellement augmenté. Cependant, environ deux tiers de la valeur à l’exportation sont issus du marché chinois. La livraison ne prend que trois à cinq jours, de sorte que la plupart des entreprises accordent peu d'attention à l'investissement dans la technologie de conservation après récolte. C'est aussi la principale raison pour laquelle l'exportation de fruits et légumes vers des marchés exigeants est encore assez limitée.

Afin d'améliorer la compétitivité des produits agricoles vietnamiens, les paysans et les entreprises ont tendance à s’intéresser de plus en plus à la question de l’emballage et de la conservation après récolte.

Certaines recherches sur la conservation des produits agricoles post-récolte donnent également des résultats positifs.

Récemment, l'Institut de chimie relevant l'Académie vietnamienne des sciences et de la technologie a mené avec succès des recherches sur les films d'emballage sous atmosphère modifiée (GreenMAP) qui permettent aux légumes et fruits de rester frais trois fois plus longtemps que d'habitude, sans l’utilisation de produits chimiques. Cette nouvelle technologie est assez simple à l’utilisation et à faible coût, contribuant à réduire de 5% le taux de perte après récolte; et à s’adapter au traitement par irradiation comme demandé par certains marchés exigeants tels le Japon, les États-Unis, la Suisse...

Actuellement, ce film d'emballage est largement utilisé dans les zones de culture de litchi de Luc Ngan à Bac Giang ; de raisins à Ninh Thuân ; et dans certaines unités de production de germes, de fruits et légumes.

Pour conserver les légumes et  fruits frais, la société Sancopack a mis en place des technologies permettant de modifier la composition de l'atmosphère interne d'un emballage, entraînant l’élimination ou la réduction de l’oxygène à 3% et l’augmentation de la concentration de CO2, permettant aux légumes et fruits d’arrêter de respirer, de maintenir la fraîcheur.

De plus, Sancopack l’a également combiné avec des mesures de ralentissement de la croissance de bactéries ou de champignons afin d’assurer la meilleure qualité des produits frais.

Ces solutions technologiques de Sancopack ont été certifiées par le Département de la sécurité et de l'hygiène alimentaire du ministère de la Santé pour leurs normes de sécurité alimentaire et d'hygiène.

Certaines recherches sur la conservation des produits agricoles post-récolte donnent des résultats positifs.
Photo : VNA/CVN

Par exemple, en appliquant les nouvelles solutions de conservation et d'emballage de la société Sancopack, la société d'importation et d'exportation Hoa Loc Song Kim à Tiên Giang a exporté un lot de mangues vers la Russie par voie maritime.  Après 40 jours, la fraîcheur des mangues a été conservée. Les fruits du dragon de la société Cao Thanh Phat à Binh Thuân exportés au Canada restent frais pendant 45 jours. La société Truong Phuc à Dà Lat exporte de la laitue vers la Corée du Sud, encore fraîche après 15 jours...

Opportunité d'augmenter les exportations vers l'UE

Depuis l'entrée en vigueur officielle de l'EVFTA, le chiffre d'affaires des exportations agricoles du Vietnam vers le marché de l'UE a obtenu des résultats impressionnants. Actuellement, l'UE se classe troisième région importatrice en représentant 10,1% du total des exportations vietnamiennes de ces produits, après l'Amérique (27%) et l'Asie (46,5%).

Les produits agricoles exportés vers l'UE ont souvent un prix beaucoup plus élevé que la moyenne du marché. Il s’agit aussi d’un marché où se maintient toujours une stabilité en termes de prix d'achat ainsi que de demande.

Ces nouvelles solutions pour la conservation et l'emballage des produits agricoles post-récolte des entreprises vietnamiennes devraient contribuer à réduire les pertes et les coûts des entreprises et des agriculteurs. Grâce à l’augmentation considérable de la durée de conservation, de nombreux types de fruits et légumes frais vietnamiens pourront être exportés vers l'UE par voie maritime, au lieu de la seule voie aérienne comme auparavant.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.