30/11/2019 16:21
Une paire de bottes portées par Napoléon Ier dans son exil à Sainte-Hélène a été adjugée vendredi 29 novembre chez Drouot à Paris pour 117.208 euros (frais inclus), a-t-on appris auprès de la maison Binoche et Giquello qui organisait la vente.
>>Record mondial à 9,6 millions d'euros pour une peinture de Soulages à Paris
>>Record battu pour un tableau majeur d'Artemisia Gentileschi, adjugé 4,8 millions d'euros

Une paire de bottes à l'écuyère de Napoléon Ier vendues aux enchères à Drouot à Paris en France. Photo : AFP/VNA/CVN

Cette paire de bottes, dite "à l'écuyère", de 48 cm de hauteur, en fin maroquin noir à semelles à petits talons, était estimée entre 50.000 et 80.000 euros.

Elle avait été prêtée par le général Henri-Gatien Bertrand (1773-1844), compagnon de l'empereur sur l'île anglaise, au sculpteur Carlo Marochetti (1805-1867) alors que celui-ci travaillait sur une sculpture équestre pour le tombeau de Napoléon.

Le fils du sculpteur, le baron Marochetti, avait fait don de ces bottes au sénateur Paul Le Roux (1850-1923). Elles étaient conservées depuis dans la famille Le Roux.

Dès le début de l'Empire, Napoléon commandait ses bottes au bottier Jacques qui demeurait rue de Montmartre à Paris. Il en faisait une grande consommation.

Il mesurait 1,69 m, une taille au-dessus de la moyenne de l'époque, contrairement à ce que laisse penser la propagande anglaise de l'époque, et la taille de ses pieds était de 26/27 cm, soit une pointure d'environ 40-41.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.