Drailles et sonnailles

Drailles, nom donné aux chemins de montagne empruntés par le bétail (vaches, moutons, chèvres) pour atteindre les pâturages lors de la transhumance.

Collier en bois.

Les troupeaux passent toute la période estivale sous la conduite et la surveillance de leurs bergers qui en assurent la sécurité contre les prédateurs (loups et ours). Et si l’on considère qu’un troupeau peut être composé de plusieurs centaines d’individus, on prend conscience de l’ampleur de la tâche du berger ne serait-ce que pour la localisation et l’identification de ceux-ci.

Pour se faire, il existe une cloche appelée “sonnaille” attachée au cou des bêtes par un collier de cuir ou en bois ceinturé, le battant lui, est en bois ou en os … Le nombre de sonnailles dans un troupeau dépend de la richesse des propriétaires.

Sonnailles des Pyrénées.
Sonnaille avec collier en cuir.
Collier en bois peint.
Cheval en sonnaille.
Sonnaille à battant en os.

Fabrication : faites à partir d’une plaque d’acier ou de laiton. Tout d’abord, les sonnailles sont découpées et décorées selon les vœux de l’éleveur mais aussi selon le fabricant. Elles sont ensuite pliées et soudées entre elles, puis façonnées pour leur donner la forme définitive. La frappe du métal se fait à froid.

Les sonnailles sont directement liées à la pratique de la transhumance, notamment dans les Pyrénées. Depuis le XVIIe siècle, les troupeaux Béarnais partent en estives accompagnés du tintement de ces cloches, donnant l’occasion aux villages traversés d’honorer le troupeau. De nombreuses fêtes estivales et traditions locales célébrant la transhumance sont toujours perpétrées de nos jours.

Texte et photos : Daniel Ambrogi/CVN