La beauté cachée de Cao Bang

En parlant des hauts lieux touristiques de Cao Bang, on pense souvent aux chutes de Ban Giôc, au ruisseau de Lénine, aux grottes de Pác Bó et Nguom Ngao, au mont de Mat Thân (Œil divin)... qui attirent énormément de visiteurs. Cependant, cette province montagneuse du Nord possède également de nombreux autres sites pittoresques presque vierges.

>>Des experts réévaluent des sites du géoparc mondial UNESCO Non Nuoc Cao Bang

>>Cao Bang cherche à promouvoir les liens avec des partenaires sud-coréens

Kayak sur la rivière Quai Son, dans le district de Trùng Khánh.

Ceux-ci, bien appréciés des photographes de paysage et des adeptes du phuot (type de voyage similaire à l’anglicisme "road trip"), cachent d’immenses potentialités touristiques à exploiter.

À l’avenir, une fois l’industrie sans fumée de Cao Bang développée, il est certain que ces destinations encore en dehors des sentiers battus attireront un grand nombre de voyageurs, contribuant à dynamiser le paysage socio-économique local.

Les rizières en terrasses de la commune de Hung Dao, district de Bao Lac, sont aussi belles qu’une photo.
Col de 15 étages dans la commune de Khâu Côc Chà, district de Bao Lac.
Kayak sur la rivière Quai Son, dans le district de Trùng Khánh.
Montagne perforée, également appelée “Porte du paradis”, dans le district de Hoà An.
Plantation de théiers dans la commune de Thành Công, district de Nguyên Binh.
Cascade de Ban Sam, un site paradisiaque.

Texte et photos : Phuong Nga - VNA/CVN