Le culte des ancêtres chez les Lô Lô

Comme beaucoup d’autres groupes ethniques au Vietnam, les Lô Lô de la province de Hà Giang (Nord-Ouest) sont animistes. Ils croient en l’existence de l’âme et que les morts peuvent demeurer toujours en contact avec leur famille. Cette croyance, ainsi qu’une piété filiale, est à l’origine des rituels de leur culte des ancêtres.

>>La fête Háu Đoong des Giáy pour remercier le génie de la Forêt

>>La Fête de la saison des pluies des Hà Nhi

>>Cao Bang prend soin de la vie des Lô Lô

Préparation des offrandes aux ancêtres.

Le culte des ancêtres des Lô Lô existe depuis des temps immémoriaux et se perpétue encore de nos jours de génération en génération. Selon la tradition, trois à quatre ans après le décès de son père ou de sa mère, le fils aîné de la famille érige un autel et y dépose une marionnette en bois représentant l’esprit du défunt. Cet autel est placé dans la pièce face à l’entrée principale de la maison.

Les Lô Lô organisent un grand rituel en faveur des ancêtres au 12e mois lunaire. Habituellement, le culte comporte trois cérémonies, dites "sacrifice", "commémoration" et "adieu", en présence d’un chaman pour invoquer les âmes. La cérémonie réunit les membres de la famille et les villageois invités. Ensuite, au rythme d’un tambour de bronze, chacun peut danser et honorer les défunts devant l’autel. Après le rituel d’adieu, toujours au son du tambour, on allume un feu au milieu de la cour et le chaman lit les prières qui permettront aux âmes des ancêtres de s’envoler vers le Ciel.

Après la cérémonie, tout le monde est invité à manger et à boire de l’alcool. Des cadeaux sont remis aux invités. Le but de ce rituel n’est pas seulement d’éduquer les générations à être reconnaissantes envers leurs aïeuls, mais aussi de connecter la communauté, les familles, et les villageois. De par la façon unique qu’ils ont de pratiquer leurs croyances, les Lô Lô contribuent à la riche diversité de la culture vietnamienne.

Préparation des offrandes aux ancêtres.
Tout le monde se présente devant l’autel des ancêtres.
Les tambours en bronze utilisés à cette occasion.
Les femmes Lô Lô portent leurs plus beaux costumes.
Après le rite, les villageois sont invités aux danses traditionnelles.


Texte et photos : Viêt Cuong - Hà Vu/VNP/CVN