11/04/2020 15:04
Les enseignants et étudiants de l’Institut polytechnique, Université nationale du Vietnam à Hô Chi Minh-Ville (IP/UNV HCMV) mettent leur savoir-faire technique et leurs compétences au service de la lutte contre la pandémie, avec leur machine pour fabriquer des masques barrières en urgence et à coût réduit.
La machine permet de fabriquer plus de 200.000 masques chaque semaine.
Photo : TTO/CVN

Compte tenu du besoin pressant de masques de protection face au COVID-19, au début du mois de février, la Faculté de génie mécanique de l’IP/UNV HCMV a organisé des réunions d’urgence en vue de concevoir et de produire une machine pour fabriquer des masques barrières à coût réduit.

"Ce fut pour nous un grand défi. Il nous fallait à la fois gagner du temps et optimiser au mieux le coût de production. L’option adoptée collectivement fut de dessiner une machine pour la fabrication automatique du corps du masque (partie rectangulaire à plis) et le soudage du jeu de brides par ultrason à point unique. La machine de fabrication automatique du corps du masque fut dessinée par les logiciels spécialisés utilisés dans nos programmes de formation", a fait savoir le Professeur associé Nguyên Huu Lôc, doyen de la Faculté de génie mécanique.

Les masques barrières peuvent être cousus en trois à cinq couches en fonction du nombre de rouleaux de tissu. L’une de ces couches est fabriquée à base de tissu filtrant, également connu sous le nom de tissu antibactérien.

"Un masque barrière se compose des couches de tissu non tissé et des couches de tissu filtrant. Ces couches sont essentiellement fabriquées à partir de polypropylène . Afin de les souder ensemble, la technologie de soudage à point unique par ultrason est donc un choix approprié", a-t-il expliqué.

Quant à la productivité, la machine pour la fabrication automatique du corps du masque permet de produire 90 pièces/minute, alors que la machine de soudage à point unique par ultrasons pour le jeu de brides n’assure une production que de 15 pièces/minute. Ainsi, pour synchroniser le rythme de production, il faut associer une machine de fabrication automatique du corps du masque avec six machines de soudage à point unique par ultrason pour le jeu de brides.

"Dans la phase d’expérimentation, la machine a réussi le test de performance", se réjouit le doyen qui précise : "notre faculté est prête à s’engager dans le processus de transfert technologique aux entreprises, ce qui permet la production en masse des masques barrières."

L’UNV-HCMV est un membre de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Elle englobe actuellement six écoles membres : Institut polytechnique, Université des sciences naturelles, Université des sciences humaines, Université internationale, Université d’information et de technologie, Université d’économie et de droit).

Créée en 1995, puis réorganisée en 2001. L’UNV-HCM a pour mission d’être un centre de la formation universitaire, post-universitaire et de la recherche techno-scientifique polyvalente de haute qualité. Elle joue un rôle pilier dans le système de l’éducation universitaire nationale en vue de répondre aux besoins de développement socio-économique.
 

AUF/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Insider : la baie de Ha Long classée parmi les 50 plus belles merveilles naturelles La baie de Ha Long dans la province de Quang Ninh a été classée parmi les 50 plus belles merveilles naturelles du monde, selon le site américain Insider. Sa beauté naturelle en fait l'un des sites touristiques de premier plan du Vietnam, selon Insider.