L'ONU assure que l'Initiative céréalière de la mer Noire continue de fonctionner

Une haute responsable des Nations unies a estimé vendredi 13 janvier que l'accord sur l'exportation de céréales et d'engrais des ports de la mer Noire continuait de fonctionner, comme le montre la baisse des prix mondiaux des denrées alimentaires.

>> Légère baisse des prix alimentaires mondiaux en novembre, selon la FAO

>> Les présidents discutent de l'élargissement de la portée de l'accord sur les céréales

>> L'Ukraine réduira sa superficie de plantation de céréales

Un navire chargé de blé ukrainien est arrivé à Djibouti le 30 août 2022.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Malgré le contexte difficile, l'Initiative céréalière de la mer Noire continue de faire la différence, notamment en contribuant à faire baisser les prix alimentaires mondiaux", a déclaré Rosemary DiCarlo, secrétaire générale adjointe de l'ONU en charge des affaires politiques et de la consolidation de la paix, notant que l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) signale que son indice des prix alimentaires continue de baisser.

Le 22 juillet 2022, la Russie et l'Ukraine ont signé respectivement à Istanbul, avec la Turquie et les Nations unies, un accord sur les exportations de produits alimentaires et d'engrais ukrainiens et russes afin de garantir l'approvisionnement des marchés mondiaux pendant le conflit armé.

L'Initiative céréalière de la mer Noire, qui devait expirer le 19 novembre, a été prolongée de 120 jours.

Selon Mme DiCarlo, plus de 17 millions de tonnes de produits alimentaires ont été ou sont en route vers environ 43 pays en vertu de l'accord. Elle a ajouté qu'environ 20% d'entre eux sont des pays classés par la Banque mondiale comme des économies à faible revenu ou à revenu intermédiaire faible.

"L'ONU continue également de travailler avec toutes les parties prenantes pour éliminer les obstacles restants aux exportations russes de produits alimentaires et d'engrais, y compris l'ammoniac", a-t-elle dit, ajoutant que "ces exportations sont essentielles pour faire baisser les prix et réduire l'insécurité alimentaire. Nous exhortons toutes les parties concernées à oeuvrer dans ce sens". 

Xinhua/VNA/CVN

back to top