L'indonésie en passe de devenir un acteur majeur des batteries pour voitures électriques

Les réserves de nickel extraordinaires de l'Indonésie pourraient en faire un géant de la production de batteries indispensables au développement des véhicules électriques (EV).

>>L'Indonésie et la Suisse signent un accord bilatéral d'investissement

>>Indonésie et Canada renforcent leur coopération économique

>>L'Indonésie donne la priorité au développement des MPME

L'Indonésie veut investir davantage dans son industrie des batteries.
Photo : CTV/CVN

En janvier 2020, l'Indonésie disposait de 72 millions de tonnes de nickel en stock, une matière première clé pour la production de batteries pour véhicules électriques, selon les données du ministère indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales. Ce chiffre représente 52% du tonnage total de nickel dans le monde, faisant de l'Indonésie l'un des plus grands producteurs mondiaux. Sa production de nickel a atteint 2,47 millions de tonnes en 2021.

Récemment, l'Indonésie a publiquement appelé le constructeur américain de voitures électriques Tesla à investir sur son sol. La semaine dernière, le président indonésien Joko Widodo a rencontré son Pdg Elon Musk, au Texas (États-Unis), pour discuter de l’investissement dans l'industrie du nickel et de l'approvisionnement en batteries pour véhicules électriques en Indonésie.

Le ministre indonésien de l'Investissement, Bahlil Lahadalia, a déclaré qu'un accord avec Tesla était conclu et que le projet pourrait être lancé cette année dans le Parc industriel intégré de Batang, dans la province centrale de Java.

Un autre investissement du fabricant chinois de batteries Contemporary Amperex Technology Co. Ltd (CATL) dans l'industrie des batteries EV s'est récemment achevé en Indonésie. La société aurait investi près de 6 milliards de dollars dans la production de batteries en Indonésie mais aussi dans l'extraction et le traitement du nickel, la production et le recyclage des batteries.

Le ministre indonésien a déclaré que des entreprises allemandes telles que Volkswagen et BASF ont également exprimé leur intérêt à investir dans l'industrie indonésienne des batteries.


VNA/CVN