28/07/2021 10:30
Le nouveau Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a promis mardi 27 juillet de former un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais dans un pays en plein effondrement économique, à l'issue d'une journée marathon de concertations avec les principaux blocs parlementaires.

>>Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement
>>Mikati chargé de former un nouveau gouvernement au Liban
 

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, au palais présidentiel de Baabda, le 26 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN


À l'issue d'une première journée de concertations avec les principaux blocs parlementaires, Najib Mikati a dit vouloir multiplier ses réunions avec le chef de l'État "afin d'aboutir à la formation du gouvernement le plus tôt possible".

Mardi 27 juillet, les États-Unis l'ont exhorté à "former rapidement un gouvernement" qui s'engage "à mettre en œuvre des réformes essentielles" pour sortir le pays du marasme, a indiqué une porte-parole du département d'État, Jalina Porter.

Najib Mikati a assuré avoir décelé "un consensus parmi tous les blocs (parlementaires) sur la nécessité d'accélérer le processus de formation du nouveau gouvernement (...) surtout dans les circonstances difficiles" actuelles.

"Les droits élémentaires sont devenus désormais la priorité des revendications citoyennes, à savoir une vie décente, l'accès à l'électricité, au carburant, aux médicaments et au pain", a-t-il relevé, en allusion aux pénuries en tout genre et à l'hyperinflation. 

 

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati (droite), le président Michal Aoun (centre) et le chef du parlement Nabih Berri, au palais présidentiel de Baabda, le 26 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Hezbollah prêt à "coopérer sérieusement" avec Najib Mikati 

Najib Mikati a rencontré les principaux partis, notamment le puissant mouvement chiite armé Hezbollah et son allié, le Courant patriotique libre (CPL) de Michel Aoun, un chrétien.

Le député du Hezbollah, force incontournable au Liban, Mohammad Raad, a déclaré que son parti était prêt à "coopérer sérieusement" avec Najib Mikati.

Le CPL a, quant à lui, affirmé qu'il ne participerait pas au prochain gouvernement mais qu'il ne bloquerait pas sa formation.

Nommé déjà deux fois Premier ministre par le passé, Najib Mikati a été désigné lundi 26 juillet, quelques jours après la récusation de Saad Hariri. Depuis fin août 2020, il est le troisième Premier ministre désigné pour former un gouvernement de "mission" réclamé à l'étranger, notamment par la France qui a proposé, l'an dernier, un plan de réformes économiques et de lutte anticorruption - en contrepartie d'un déblocage d'une aide financière cruciale.


Najib Mikati, homme d'affaires de 65 ans, possède une fortune estimée à 2,7 milliards d'USD selon le magazine Forbes. En 2019, il a fait l'objet d'une enquête libanaise pour "enrichissement illicite". Mais celle-ci est restée sans suite.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.