22/03/2019 08:44
L'ex-président brésilien Michel Temer a été arrêté jeudi 21 mars dans le cadre de l'enquête anticorruption Lava Jato (Lavage express) à Sao Paulo (Sud-Est), a annoncé le parquet de Rio de Janeiro.
>>Brésil: Bolsonaro attire un juge anticorruption dans son gouvernement
>>Bolsonaro président, une ère de rupture s'ouvre pour le Brésil

L'ex-président brésilien Michel Temer, le 16 février 2018 à Brasilia .
Photo: AFP/VNA/CVN

"Il (l'ex-président brésilien Michel Temer) a été arrêté à Sao Paulo", a indiqué un porte-parole du parquet, confirmant des informations des médias brésiliens. Michel Temer, qui a quitté le pouvoir à la fin 2018 après près de deux ans et demi de mandat, fait l'objet de plusieurs enquêtes pour corruption, et devrait être rapidement transféré vers Rio de Janeiro, a indiqué la télévision Globonews.

Il a été arrêté sur l'ordre d'un juge fédéral, de même que l'ancien ministre des Mines et de l'Énergie, Moreira Franco. M. Temer était arrivé au pouvoir en août 2016 après la destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff - pour maquillage des comptes publics - dont il était le vice-président de centre droit.

Il avait cédé les clés du palais du Planalto le 1er janvier dernier à Jair Bolsonaro, après avoir battu des records d'impopularité à l'issue d'un mandat entaché par les scandales de corruption. La tentaculaire enquête Lavage Express, lancée il y a exactement cinq ans, a mis au jour le plus grand scandale de corruption de l'histoire du Brésil, autour du Groupe public pétrolier Petrobras.

Elle a conduit derrière les barreaux de très nombreux responsables politiques de tous bords et des chefs d'entreprises de premier plan.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.