L'Espagne est prête à soutenir les opérations de paix de l'ONU au Liban

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, en visite au Liban, a réaffirmé mercredi 28 décembre la volonté de son pays de soutenir le travail de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), a rapporté l'Agence nationale d'information (ANI).

>> Le PM désigné libanais exhorte une coopération entre des partis politiques

>> Liban : un Casque bleu irlandais de l'ONU tué dans un "incident"

Des soldats de la FINUL patrouillent à Naqura, au Sud du Liban.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le bataillon espagnol est la plus large équipe participant à la FINUL depuis 2006", a déclaré M. Sanchez.

Le Premier ministre a tenu ces propos lors de sa visite à Beyrouth, la capitale du Liban, où il a inspecté le bataillon espagnol déployé dans le cadre de la FINUL.

M. Sanchez a félicité le Liban pour son accueil des réfugiés syriens, et a déclaré qu'il comprenait "l'insistance du Liban à garantir un retour volontaire des personnes déplacées dans leur patrie". Il a noté que l'Espagne ferait tout son possible pour "soutenir le Liban par l'intermédiaire de l'Union européenne" à cet égard.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati a quant à lui remercié l'Espagne pour sa participation à la FINUL, qui compte un bataillon de plus de 600 casques bleus espagnols.

M. Mikati s'est également engagé à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire en justice les auteurs de l'attaque commise le 14 décembre contre des casques bleus irlandais de la FINUL. 

Xinhua/VNA/CVN

back to top