04/03/2020 17:18
Jusqu'à présent, six fruits frais du Vietnam sont exportés aux États-Unis : mangue, litchi, longane, ramboutan, pomme de lait et fruit du dragon. D'autres fruits du Vietnam cherchent à conquérir le marché américain.

>>Les fruits vietnamiens continuent de conquérir des marchés difficiles
>>Le Vietnam, 9e plus grand importateur de fruits frais américains

Fruits du dragon dans la province de Dông Thap (Sud).
Photo : Chuong Dai/VNA/CVN

Les États-Unis sont actuellement le deuxième marché d'importation de fruits du Vietnam, après la Chine. En janvier, les exportations vietnamiennes vers le marché américain ont atteint plus de 10 millions d'USD, en baisse de 12,4% en un an.

Le pitaya ou fruit du dragon est le premier fruit du Vietnam exporté aux États-Unis. Le volume d’exportation  n'a atteint que 100 tonnes en 2008 et a été porté à 1.200 tonnes en 2012, soit 10 fois plus.

Les exportations vietnamiennes de fruits dans la catégorie HS 081090 (tamarin, pomme, noix de cajou, jacquier, litchi, sapotille, fruit de la passion, fruit étoilé, pitayas) ont augmenté régulièrement au fil des ans. Cependant, elles sont encore bien en deçà de la demande de ce marché. Par conséquent, les exportateurs vietnamiens ont encore la possibilité d'augmenter leurs parts de marché dans le temps à venir.

En 2019, les exportations de fruits du Vietnam vers le marché américain se sont chiffrées à 150 millions d'USD, en hausse de 7,2%.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.