15/09/2021 16:54
Le numérique permet d'automatiser la majorité des activités et des services, et la banque n’échappe pas à ce mouvement. Une digitalisation rapide, sécurisée et durable du secteur bancaire est cruciale pour l’économie numérique du futur.

Selon les statistiques de la Banque d'État du Vietnam, 95% des banques vietnamiennes ont élaboré leur stratégie de transformation numérique et 39% d’entre elles ont commencé à la mettre en œuvre.


Selon le Plan de transformation digitale du secteur bancaire à l'horizon 2025, avec une vision pour 2030 établi par la Banque d'État du Vietnam, les transactions numériques devraient représenter 30% du chiffre d’affaires de 60% des établissements bancaires au Vietnam. Le recours à une intelligence artificielle permet d’améliorer la qualité des services, notamment la relation avec le client tandis que l’application de la Blockchain aide à garantir la sécurité des transactions. Pour Vo Tân Long, directeur général adjoint de PWC Vietnam, société de conseil, d'audit et d'expertise juridique, la transformation digitale permet également de réduire les charges d'exploitation des banques. "Les salaires et les frais de location de bureau représentent 70% des charges d’exploitation des banques. L’application des technologies de l’information devrait permettre de réduire ces coûts", indique-t-il.  

La transformation digitale du secteur bancaire se heurte à de nombreuses difficultés. Il manque encore un cadre juridique qui réglemente et sécurise les transactions ou contrats numériques. La construction d'une infrastructure numérique synchrone constitue un autre défi à relever. Il est essentiel de mettre en place une base de données performante pour garantir la sécurité et la fiabilité des échanges. La coopération entre les entreprises de technologie financière (Fintech) et les banques pose également des problèmes relatifs à la sécurité et à la confidentialité des données des clients. La cybercriminalité augmente avec des attaques de plus en plus sophistiquées.

D’après Trân Thai Binh, directeur des technologies de l'information de Sacombank, la pandémie de COVID-19 accélère la transformation digitale du secteur bancaire. «Je pense que l’objectif de faire passer en ligne 90% de leurs transactions est à portée de main de toutes les banques. En raison de la pandémie de COVID-19, les clients préfèrent effectuer leurs transactions en ligne plutôt que se présenter au guichet. La digitalisation de toutes les activités bancaires reste toutefois un défi important à relever», constate-t-il.

De l’avis des experts, d'ici à 2025, si le nombre de salariés et de succursales des banques devrait diminuer, leur clientèle et leurs chiffres d’affaires devraient, en revanche, augmenter. Les banques et les entreprises Fintech devraient constituer un écosystème capable d’offrir aux clients des services plus diversifiés et certaines Fintech vietnamiennes seraient appelées à sous-traiter pour des banques internationales. "Les banques vont se rapprocher des Fintech pour proposer à leurs clients de nouveaux services tels que le portefeuille électronique, le crédit en ligne, la microfinance en ligne… ces services devraient se développer fortement dans les trois prochaines années. Je suis convaincu que le Vietnam sera l’un des premiers pays en Asie du Sud-Est et même en Asie en matière de  digitalisation bancaire", précise Bui Dinh Giap, fondateur et PDG d'Akabot. Le Vietnam accélère la digitalisation bancaire et s’emploie à réaliser son objectif de “paiement sans contact” fixé par le gouvernement.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Quang Nam et Dà Nang prêtes à accueillir les touristes internationaux La ville de Dà Nang (Centre) envisage l'accueil des touristes étrangers à partir de novembre dans le contexte que la pandémie de COVID-19 est sous contrôle. De son côté, la province de Quang Nam a soumis une demande écrite au Premier ministre sur l'accueil des visiteurs internationaux.