15/09/2021 11:19
Confrontés à une phase critique de la pandémie, les entreprises et les employés au Vietnam sont considérablement affectés. Pour les soutenir, le gouvernement vietnamien a publié des Résolutions d'assistance dont les mesures portent déjà leurs fruits.
>>Long An prépare sa relance économique post-COVID-19
>>Les exportations de produits aquatiques chutent fortement
>>Défis pour l'industrie auxiliaire du Vietnam

Selon le ministère des Finances, fin août, 139.000 entreprises et particuliers dans l’ensemble du pays avaient déposé des dossiers pour ajourner le délai de paiement des impôts dans le cadre de la Résolution 52 du gouvernement. Au total, près de 73.000 milliards de dôngs en impôts et loyers des terrains ont été ajournés. Hô Chi Minh-Ville, localité la plus touchée par la pandémie, a pris des mesures efficaces pour soutenir les entreprises.  L’Assurance sociale de la ville a autorisé 116 entreprises à suspendre leur contribution financière au Fonds de retraite, permettant auxentreprises d’économiser 187,5 milliards de dôngs. En outre, elle a accordé une diminution du versement au fonds d’assurance d’accidents et de maladie professionnelle pour près de 3 millions de travailleurs, d’une somme totale de plus de 1.000 milliards de dôngs. 

La 4e vague de COVID-19 ainsi que les mesures de contrôle de la pandémie ont gravement affecté les activités commerciales, en particulier dans les provinces du Sud.  Photo : VNA/CVN

Les données socio-économiques du mois d’août 2021 viennent d’être publiées par l’Office général des statistiques, montrant que le nombre d’entreprises quittant le marché a dépassé le nombre de nouvelles implantations. Sur les 8 premiers mois de l’année 2021, 81 600 nouvelles entreprises ont été enregistrées alors que 85 500 entreprises fermèrent leurs portes. Parmices fermetures, 43 200 entreprises ont suspendu leur activité pour une durée déterminée (en hausse de 25,9 % par rapport à 2020), plus de 30 000 entreprises ont cessé leurs activités dans l’attente des procédures de dissolution (+24,5%) et 12 200 entreprises ontdéfinitivement fermé (+17,8%). En moyenne, près de 10 700 entreprises se retirent du marché chaque mois. La 4e vague de COVID-19 ainsi que les mesures de contrôle de la pandémie ont gravement affecté les activités commerciales, en particulier dans les provinces du Sud. Hô Chi Minh-Ville compte à elle seule 24 000 entreprises sorties du marché depuis le début de l’année, en hausse de 6,6 % par rapport à 2020.  
 
La Résolution 68 en guise de réponse 

Pour faire face à cette situation inquiétante et soutenir les régions qui peinent à endiguer l’épidémie, le gouvernement a adopté la Résolution 68 permettant de débloquer la somme de 1,13 milliard d'USD (environ 26.000 milliards de dôngs) pour venir en aide aux salariés et aux employeurs impactés par la crise sanitaire. Spécifiquement, ce sont 12 mesures d’assistance qui sont mises en œuvre, dont sept concernent les salariés et cinq les employeurs.

Le 16 août, trois entreprises à Hô Chi Minh-Ville furent les premières à bénéficier des prêts à taux d’intérêt de 0%, accordés par la Banque des politiques sociales, filiale dans la mégapole du Sud. L’octroi deprêts, sans avoir des biens hypothéqués, rentre dans le cadre de la Résolution 68 du gouvernement sur les solutions d’assistance en faveur des employeurs et des employés affectés par la pandémie. Ainsi, ces trois entreprises, la sarl de tourisme Viet Vui, la sarl de restaurant Kingscross et la compagnie par actions de commerce Vi Nam Viêt, ont reçu une somme totale de 1,14 milliard de dôngs de prêts pour payer des salaires pour leurs employés. Selon les informations de la Banque des politiques sociales, jusqu’au 17 août, 51 filiales sur 63 villes et provinces ont dégagé des prêts à taux d’intérêt de 0%, d’un montant de 170 milliards de dôngs en faveur de 276 employeurs pour payer des rémunérations. L’accès aux enveloppes de crédits à taux d’intérêt de 0% permet aux entreprises à stabiliser la vie des ouvriers et à relancer les affaires. 
 
Des aides permettant la reprise de l’activité 

Malgré les immenses difficultés que vivent actuellement les entreprises vienamiennes, certaines d’entre elles arrivent néanmoins à tirer leur épingle du jeu. 
 
Les entreprises doivent se changer pour bien s'adapter dans la nouveau contexte. Photo : VNA/CVN

C’est le cas par exemple de Eco Garment Vietnam, une entreprise d’habillement qui s’est reconvertie dans la production d’équipements sanitaires indispensables à la lutte anti-COVID-19. Outre le marché domestique, elle cherche aussi de nouveaux débouchés à l’étranger. «Nous cherchons à diversifier nos parts de marché et à trouver de nouveaux  partenaires à l’étranger. Nous avons maintenant des commandes du Canada et de la Nouvelle Zélande. C’est vrai que le marché international est lourdement touché par la pandémie, mais la demande existe toujours», selon sa directrice Lê Hà Minh.   

Les économistes sont en général d’accord pour estimer que les entreprises doivent revoir leurs modèles de production, améliorer leur gestion et veiller au niveau de qualification de leurs employés.  "L’abolition des barrières administratives favorisera la production dans le contexte pandémique, estime Nguyên Quôc Hai, directeur de l’Institut de formation, de consultation et de développement économique. Nous devons concevoir un écosystème rationnel et lever les obstacles à la production et au commerce. Les entreprises souhaitent que la réforme administrative soit accélérée pour réduire la durée des formalités".  

Le gouvernement entend les problématiques auxquelles font face les entreprises et met en place des mesures d’assistance ayant un effet sur le long terme à l’intention des entreprises pour que ces dernièrespuissent rapidement reprendre leur croissance une fois la crise sanitaire terminée. 
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.